lundi 30 mars 2015

C'était où ?

"On ne peut pas être et avoir été"
Voila une expression qui se dit souvent lorsqu'on constate d'avoir vieilli !
Quarante ans de plus !  Ca compte.
Voici une photo prise… il y a quarante ans.
Mais chutt,   je n'en dis pas plus !    C'était où ?


lundi 23 mars 2015

I S H : son Jubilé de Diamant se prépare

Changeons d'habitude : on arrête les photos d'antant.
Provisoirement !
Le temps de refaire le plein en documents saisis en 1995 !
En douce, année après année, les clichés oubliés font toujours plaisir à refaire surface !
D'autant plus que beaucoup de photos parues ici dans ce blog du "Rétro-Viseur" sont inédites.
Cela méritait d'être dit.

Voici un clip vidéo saisi en 1990, quand le Collège St-Henri célébrait son 50e anniversaire !
Vingt-cinq années sont passées depuis….   Beaucoup de choses ont changé.
L' ISH prépare activement le 75e anniversaire !
J'y ai passé dix ans de ma jeunesse. C'est dire si j'y ai gardé quelques souvenirs : bons ou moins bons.

Sur le Boléro de Ravel, les Collégiens et les Collégiennes ont dansé à l'occasion du Jubilé d'Or.
Voulez-vous en revoir des images ?





samedi 21 mars 2015

Autour du Père missionnaire revenu au pays !

Lorsque la souris de mon ordinateur effleura cette photo, je me suis dit  "La famille s'est agrandie".
En regardant bien cette photo, je reconnais toute une famille rassemblée autour d'un révérend missionnaire, le Père Claeys, revenu au pays. 

Vous y aurez reconnu aussi Henri, Maurice, Christian !  Point besoin de citer leur nom. Ni celui de notre ami Joseph qui ne s'y trouve pas. !  Non pas le père Joseph, mais bien le grand-père qui se réjouissait, il y a quelques jours, de la naissance de son petit fils. 

Petit cadeau à ce petit bonhomme, bienvenu sur terre : une photo d'il y a 20 ans. Quand il entendra parler d'un arrière-grand-oncle, ou d'un "père blanc", sa maman pourra lui dire : "C'est lui !"



vendredi 20 mars 2015

Il était 8 H 16, les amoureux partaient pour Paris !

C'est la saison !!! Baignons-nous de cette ambiance théâtrale qui plâne sur Comines-Warneton. Des affiches apparaissent partout : ça sent les "Trois Coups" avant le lever des rideaux. L'angoisse de "trous de mémoire", les "trac" avant d'entrer en scène,  les éclats de rire libérateurs, les applaudissements du public : chaque acteur espère vivre cette fièvre commune et en jubiler !
Souhaitons à tous ces comédiens amateurs un vif succès, quel qu'en soit le titre de la pièce !

Le"Rétro-Viseur" veut, comme à son habitude, faire un petit recul dans le temps : seulement 12 ans. Ce n'est pas beaucoup, mais suffisamment pour qu'on l'ait déjà oublié.
J'en ai heureusement retrouvé les photos perdues sur la toile internet.  Il s'agissait de la création 2003, du théâtre déambulatoire proposé par le Foyer Culturel de Comines-Warneton.
Aurait-on oublié ce magnifique spectable  : "8 h 16, Dernier Train pour Paris"

Cliquez sur la photo ci-dessous pour voir un clip-vidéo réalisé hier à partir de photos aimablement confiées par des amis, sur des chansons de Félix Leclerc. Pourquoi lui ? Regardez, écoutez. C'est beau !





lundi 16 mars 2015

Un bistrot sur planches !

Est-ce un fait du hasard que ce moment-ci de l'année est propice pour les amateurs de théâtre de préparer un prochain spectacle. De l' Institut St-Henri,  au Foyer Culturel en passant par le Cercle Dramatique de Ploegsteert,  les amoureux des planches ont appris leur texte par coeur pour ensuite ou en même temps, répéter les scènes qui, ils l'espèrent, feront rire le public.
Pour les titres à l'affiche et les dates… il faut consulter les blogs cominois : on en reparlera abondamment, j'imagine.

Ces événements culturels m'ont poussé à fouiller pour dénicher quelques clichés de l'année 1994.
Et… j'en ai trouvé.  Il m'est impossible d'en dire plus… sinon que je reconnais la scène de fortune, ainsi que plusieurs frimousse.

A vous le plaisir de résoudre les devinettes.



vendredi 13 mars 2015

F.P.S.

Me tolérez-vous un aveu ?
J'ignore si aujourd'hui, les FPS du Bizet existent encore ?
FPS ?  Qu'est-ce que c'est que ce sigle ?
Trois lettres qui indiquent une association dépendant du Parti Socialiste et signifient : Femmes Prévoyantes Socialistes. Tout était hiérarchisé : avec une présidente régionale, une animatrice, … etc
Ces dames se réunissaient périodiquement pour des après-midi distrayantes telles que cours de cuisine, cours de couture… ou encore : organiser un carnaval pour les enfants.

Voici quelques photos d'un repas partagé à la Maison du Peuple. Vous reconnaitrez beaucoup de visages, j'en suis certain. Avec leur bon souvenir.






mercredi 11 mars 2015

"...demande à Lysco !", telle est la formule !

En reculant de 50 ans, il fallait s'adresser à feue Mme Geuten pour formuler la demande d'une location de maison sociale auprès de la société "La Lys".  Mensuellement, elle tenait une permanence à la Maison Communale où les locataires s'y rendaient pour s'acquitter de leur loyer, en monnaie sonnante et trébuchante.
Puis,  par la suite, après des décisions wallonnes prises en haut lieu, cet épineux et volumineux domaine d'attribution de maisons à bons loyers fut confié aux villes et communes, par le biais d'une ASBL. "Lysco" vit le jour !  Il fallut aussi lui attibuer un président, choisi parmi les élus de la majorité… ou d'une coalition.
- "Venez avec nous,… on vous offre la présidence de… " J'imagine que ce fut ce genre de tractations qui permirent cette coalition lorsque le "parti à Deleu" (comme on dit communément)  n'avait qu'un demi-siège d'avance pour être majoritaire.
De cette époque-là, j'ai retrouvé quelques photos qui rappellent plusieurs "dossiers mis sur la table" par Luc VDW alors président de Lysco. De grands travaux débutèrent : tant dans la construction de nouvelles maisons que pour des transformations de maisons déjà bien anciennes.
C'était en 1994 !  La Ferme Bleue en ruines existait encore.

" On va la raser.. pour construire…."

Dallage des cours arrières

Après plus de 60 ans, il faut refaire les toitures

Rénovation : ajout d'ardoise pour sécher les pignons

Pose de nouvelles boiseries !  A entretenir !








mardi 10 mars 2015

Toujours plus vite, plus loin, plus haut !

Suivre l'actualité brûlante, avec les performances des uns et des autres athlètes, permet souvent de se souvenir de ce qui se faisait autrefois, et aussi de ceux qui s'adonnaient au même sport.
L' E.A.H., l'Entente Athlétique du Hainaut, offre, à ce point de vue, un volumineux dossier.
Ouvrir l'album de vieilles photos est toujours aussi amusant car il permet… de se rejeunir de quelques lustres qui, à vrai dire, passent si vite !
Heureusement, les frimousses de tous ces jeunes qui sont passés par le EAH, pour tenter d'améliorer leurs performances athlétiques : à savoir : toujours plus haut, plus loin, plus vite ! Que ce soit en course, en saut ou en lancer !

Voici quelques vieilles photos sympa. C'est un pêle-mêle… en noir et blanc !

Photo à l'issue d'un geste généreux

Les athlètes après une remise de coupes et prix.

Bondir… toujours plus haut ! 
Courir… toujours plus vite ! 
Lancer… toujours plus loin ! 

dimanche 8 mars 2015

Comme ils se retrouvent !

A l'heure où j'écris cette note, les musiciens de la région, (venus à des kilomètres à la ronde) sont occupés de d'éxécuter leur concert devenu traditionnel des "Retrouvailles".  Et ce, à l'initiative de la Fasam… qui a déménagé à Comines.
J'espère que l'événement aura été soutenu et applaudi par un public nombreux… même si je n'y étais pas.
Cela dit, j'ai fouillé et j'ai retrouvé quelques clichés  que voici. Ca date de 93 !







vendredi 6 mars 2015

Des Noces d'Or… et l'enveloppe pour Madame !

8 mars, Journée Internationale de la Femme !
Ce jour dédicacé en leur honneur existe depuis 1921.
Depuis lors, elle s'est voulue l'égale des hommes !  Aujourd'hui, elles veulent en plus mélanger les Genres !
On ne va pas disserter plus longuement sur le sujet… mais "La Journée de la Femme" m'a toujours fait sourire. Car à quoi servent toutes ces journées dédiées à l'amour, aux voeux de l'an, au bonheur, aux demoiselles célibataires, aux oeufs en chocolat !
A quand la journée des hommes ?
Par contre, j'aime les jours anniversaires ! De toutes sortes !
Tiens, à propos d'anniversaires, voici toute une série de photos de 1993- 94 rappelant des Noces d'Or !
Comme le Bourgmestre Gilbert Deleu remet toujours l'enveloppe à celui ou celle qui porte la culotte, et, bizarement, c'est toujours la femme qui tend la main en premier.  A vous de plaisir de les identifier !












mercredi 4 mars 2015

Trève de commentaires !

"Trève de commentaires !", j'ai choisi ce titre pour présenter cette photo qui date de 1993.
C'était au temps où, pour entrer en Belgique par le Bizet, il fallait montrer "patte blanche" et pouvoir répondre négativement à "
-"Vous n'avez rien à déclarer ?" avant d'ouvrir le coffre pour un bref petit contrôle et voir s'il n'y avait pas, caché, dans un couffin pour chien : une bouteille de pinard.
Le tabac ?  C'était le rôle des douaniers français !!!
Aujourd'hui, le douanier de service, s'il y en avait encore un de faction, devrait demander :
- "Avez-vous votre disque bleu ?"
- "Non, pourquoi ?"
- "Parce que vous entrez dans un village "zone bleue" pour une heure trente ! "
- "Pas la peine… j'en ai pour 10 minutes, le temps d'acheter mes clopes et des cartouches pour les voisins !"

Trève de commentaires ????  disai-je !
Allez chez Damien Menu,   il y en a en suffisance.  En voulez-vous ?  en Voilà !
Et Maurice Grévisse pourrait s'arracher les cheveux !!!
- "Maurice Grévisse ???   Qui ch'est ch'ti là ?"





dimanche 1 mars 2015

Alors ?… Les "Vert et Noir" ?

Chaque semaine, l'internet nous informe des performances de basket local. Par le biais de notre ami Damien qui persévère dans sa mission d'information et par au autre ami, du facebook,  Raymond qui, oserai-je le dire, doit être l'un des derniers, si pas, le dernier des supporters des "Vert et Noir". Je m'avance, et honte à moi, si je me trompe.
Souvent, ils précisent que les joueurs sont unis comme les cinq doigts de la main. Mais… une seule main ! Et ça, ça fait un peu peu.
Faudra attendre encore quelques temps, le temps que la jeunesse grandisse et qu'elle puisse rehausser la toise rien que par leur tête.

Pourtant, il y a vingt ans, "Rétro-Viseur" oblige, le monde du basket ploegsteertois valait son pesant d'or et d'efforts. On se bousculait, non pas pour s'asseoir sur le banc, mais pour monter sur le terrain ! De la réserve ?   Il avait fallu, à l'époque, créer, un deuxième, un troisième club pour donner la possibilité à tous les adhérents de jouer.

Voici quelques clichés rien que pour se rendre compte… qu'on ne peut pas être et avoir été !