samedi 19 mars 2016

Quels étaient ces Trois Evéchés ?

Presque par hasard en fouillant mon "Rétro-Viseur", je me revois accroupi près de la borne des Trois Evéchés, au Bizet. Effectivement, je me souviens que vers les années 1993 - 94, la rue du Touquet a été complètement refaite. Les vieux égouts en briques sous les trottoirs ont été bouchés et remplacés par un énorme conduit central en béton enfoui profondément dans l'axe de la rue. Tout dut être reconstruit, ce qui demanda de longs délais et beaucoup de patience de la part des riverains.  Aux  différents carrefours, les travaux et les aménagements apportèrent beaucoup de difficultés lors des réalisations. Surtout à l'Epine Indépendante (sic) !
Ce fut l'occasion pour tenter de remettre à jour cette fameuse borne des "Trois Evéchés" oubliée et diparue sous le trottoir, à l'entrée de la "rangée Dumez". Après un entretien avec le chef de chantier, mon frère  et moi avons réussi, grâce à la collaboration prudente d'un grutier, à refaire sortir de terre cette "pierre" profonde de 2 m, enterrée verticalement à l'endroit précis où se rencontraient, autrefois, au temps du Moyen-Age, ces fameux trois évéchés que sont  ceux de Thérouanne, de Tournai et d'Arras !

Dans un vieux livre d'Histoire-Géographie, j'ai retrouvé une carte qui nous donne clairement la raison de cette appellation "des Trois Evéchés" au Bizet !  Essayez de repérer ce point de rencontre qui détermina par le traité des Limites en 1820 (Courtrai) la frontière franco-belge, passant par le ruisseau des Rabecques, pour ensuite suivre en ligne droite vers "Les Quatre Poteaux" jusqu'à un fossé se jetant dans la Lys.  Oulala,  c'est très technique, tout ça.






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire