vendredi 13 janvier 2017

Sur quel pied faut-il danser ?

Souvent, n'est-il pas rétorqué : "C'est de la caricature ! " quand on n'a pas d'autres réponses !
Il n'empêche que cela m'a beaucoup amusé de croquer deux de nos ministres wallons qui ont contré illico des décisions prises par l'Autorité Communale du même bord et de ma ville..., d'après ce que j'ai pu lire sur mon petit "ordi".
L'un est venu en novembre dernier découvrir notre enclave et notre bizarre "route express", ainsi qu'un bel home et une charmante crèche, fraîchement neufs. L'autre, qui ne s'est pas aperçu du détournement d'un tonneau de fric (2.000.000 €) d'un de ses offices ministériels, en février 2016 pour aujourd'hui décider qu' ici, il n'y a pas encore assez de débits de tabac !
Notre homme-orchestre échevinal a dû, suite à cela, changer son écharpe et son fusil d'épaule pour… mettre tout le monde en colère !  Mais… il est vacciné, sachez-le bien !


2 commentaires:

  1. Par deux fois déjà...mon commentaire a disparu...Il est vrai que les frontières deviennent de plus en plus infranchissables. En lisant le titre de cet article, je pensais à Jacques Brel : ...la pendule en argent qui ronronne au salon...qui dit oui, qui dit non...en disant : je vous attends....( dans les "Vieux")

    RépondreSupprimer
  2. C'était long ? ton commentaire ? Désolé que je suis ! En attendant : sieste ! Mais, merci André !

    RépondreSupprimer