samedi 21 octobre 2017

A la veille d'un bel anniversaire !

Pour clore cette semaine "Rétro-Musicale" déiée à M. Didier Vandeskelde, directeur depuis 30 ans de la "Royale Fasam Orchestra", permettez-moi de vous présenter trois documents rappelant d'inoubliables  événements qui ont meublé la carrière du chef, mais  qui ont aussi passionné les très nombreux musiciens qui les ont vécus.

La photo ci-dessous date de 2006 rassemblant tous les musiciens et surtout les anciens membres de la société musicale bizétoise.  Ils célébraient avec faste le Centenaire de la société !




Voyez maintenant un clip vidéo plein de fraicheur qui nous rappelle toute l'élégance et la grâce que les Majorettes du Bizet pouvaient offrir lors des sorties et des show. Voici une partie du joli spectacle retrospectif présenté en 2010 lors du 40e anniversaire de la fondation du groupe. Hélas, trois fois hélas, le Comité de la Fasam s'est vue contraint de dissoudre le groupe des Majorettes, par manque de.... demoiselles, assiduité, motivation, encadrement, de soutien, de trésorerie  ?   Allez savoir !



Enfin, voici un autre petit film (2012)  plus récent réalisé à l'occasion des 25 ans de direction du Chef Didier. Les musiciens en profitèrent pour enfiler un nouvel uniforme.  Ils abandonnèrent la chaude veste blanche à cape rouge qui vole au vent au profit de la légère vareuse noir et rouge, avec, aux manches, un passe-poil jaune pour rappeler les couleurs de la Belgique.
L'ère des Taptoe pouvait commencer !


Enfin, et pour conclure, je tiens à remercier cordialement le chef Didier pour la délicate attention qu'il nous réserve, chaque année lors du défilé de la ducasse, en nous présentant une bien belle aubade devant mon domicile. Ma famille, mes voisins leur réservent toujours le très sincère applaudissement qu'ils méritent.
Mais, tout compte fait, cela respecte admirablement un principe que j'aime bien :  c'est du "donnant - donnant".
La preuve ?   Amis supporters de la Fasam et du "Rétro-Viseur" : vous l'avez eue devant les yeux, cette semaine.  Encore ci-dessous !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire