vendredi 27 octobre 2017

Ce n'était pas encore... l' Europe ! Et pourtant !...


Dans cette ambiance lugubre mais voulue malgré tout amusante qu'est Halloween, le miracle d'Internet vient de faire découvrir un document que je considère comme une "Carte Postale" datée d'il y a un siècle et qui concerne l'accueil réservé à des réfugiés.
Voici cette petite histoire.

Ma maman, qui était née en 1912 à Warneton, n'a jamais pu me raconter que le seul souvenir de son enfance passée au plein milieu de la France :
- "Nous étions réfugiés à Sury-aux-Bois"...
et de nous montrer cette photo de famille prise en 1916  à Chateauneuf-sur-Loire. (dép. du Loiret)
Au verso, le cachet du photographe l'en atteste. A 30 km à l'est d' Orléans.
Mon grand-père maternel, Fleurice, menuisier de métier,  pour gagner le pain quotidien, a bossé comme scieur de planches durant tout cet exil qui dura jusqu'à la fin de la guerre, en 1918, j'imagine.

Cent ans plus tard, la curiosité me turlupinant la cervelle, je me suis mis à questionner Google pour en savoir plus en espérant, comme un pêcheur au bord de l'eau attendant la touche, que mon écran s'ouvre sur une image, un renseignement, une anecdote.
Mais quelle n'a pas été ma surprise quand je vis cette belle image, révélatrice de l'accueil des Français pour les Petits Belges fuyant les bombes.

C'est à méditer, non ?  

 


1 commentaire:

  1. Walter Vandenberghe31 octobre 2017 à 23:04

    A méditer aussi...

    Pendant la Grande Guerre, plus de deux millions de Français, originaires des départements du nord et de l'est de la France, ont dû se réfugier à l'intérieur du pays, qu'ils aient fui devant l'envahisseur, été évacués par l'autorité militaire ou " rapatriés " par les autorités allemandes après avoir subi l'occupation ennemie.
    En montrant comment l'État a réagi face à cette situation imprévue, en analysant l'accueil fait par les populations de l'intérieur à ceux qui ont été traités parfois de " Boches du Nord ", en soulignant les difficultés du retour, ce livre montre la complexité de la société et de la culture de guerre en France pendant la Grande Guerre.

    Source "Les réfugiés français de la Grande Guerre" Auteur: Philippe Nivet

    RépondreSupprimer