mercredi 15 novembre 2017

De grâce, n'en mettez plus !

Allez, je vous mets encore une louche !
Toujours au même endroit, là où les édiles voisins se rassemblent début septembre pour s'immobiliser quelques instants devant la Stèle des Libérateurs, on peut se demander "Où sommes-nous, ici ?"



Les panneaux indicateurs en tôles prolifèrent tellement que le touriste qui y passe peut se poser bien des questions, s'il a l'intention de se rendre... à Ploegsteert, en Belgique !  C'est simple, non ?
En effet, nous sommes là à l'entrée de l'ancienne commune de Ploegsteert, une mention qui fait défaut aujourd'hui !
On s'aperçoit aussi que l'on quitte la ville d'Armentières. C'est clair.
Mais entre-t-on bien en "België" ? Oui certes, mais sur fond de couleurs européennes!  Et en Wallonie ?  La "Wapi" tient tellement à coeur de se s'appeler ainsi pour ne pas dire "Wallonie Picarde",  pire... de RégionWallonne !  Que nenni !
Certes, un grand panneau jaune indique, en flamand aussi par "énégouvan", que vous pénétrez en Hainaut ! La belle affaire !  Le Hainaut, ce n'est pas tellement par ici ; c'est là-bas, du côté de DiRupo ou Magnette !  Si vous voyez ce que je veux dire !

"On est où, alors ?"
- Vous êtes bien au Bizet !   C'est écrit par deux fois !!! Et attention, le panneau blanc avec la petite église, c'est vous dire : "Vitesse maximum de 50 km/h". Gare à vous !
Quant à notre ville de Comines-Warneton ?  En tout petit, on apprend qu'elle est amie avec deux autres villes anglaise et française.  C'est en effet très intéressant de connaître l'existence de ces deux jumelages.

Quant au grand "P" bleu, annonçant une zone bleue, croyez-vous que l'automobiliste a eu le temps de lire que, ici, au Bizet, c'est 1 H30, et tous les jours de la semaine, et non deux heures comme partout ailleurs !

J'en profite encore pour faire remarquer que derrière ce foisonnement de panneaux, ce cache une petite boucherie qui n'a plus l'énorme chance "d'avoir pignon sur rue", même si son enseigne reste "de la douane".  Mais celle-ci n'existe plus !  Alors, que faire ?
Ce n'est pas tout !
Chapeau aux horticulteurs et jardiniers qui ont embelli nos espaces publics au point de mériter de nombreuses félicitations de la part des  Comino-Warnetonnois et... cinq panneaux "Wallonie en Fleurs (2 seulement) à planter aux entrées de la ville.
Mais celui qui visite notre enclave coincée entre Lys et Flandre, croit-il vraiment découvrir la Wallonie ?
Sur la photo ci-dessous, on aperçoit l'échevin Didier qui applaudit !  Je me demande bien où il le placera cet élogieux placard vert en l'entrée de son village . 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire