samedi 2 décembre 2017

Ohé,... Chasseurs Ardennais de Wapi !


Pour goûter la notion du temps qui passe, et apprécier la durée d'un demi-siècle, il faut être septuagénaire. Ou presque !
En 1981, lorsque le village de Ploegsteert s'est mobilisé pour célébrer le 50e anniversaire de l'inauguration du Mémorial Britannique en 1931, les jeunes comitards que nous étions ne pouvaient pas s'imaginer la longueur de temps passé, depuis les lendemains de la guerre 14-18. On ne racontait pas. On ne savait rien.
Aujourd'hui, en 2017, ma curiosité exercée sur l'internet m'a fait  découvrir une page FaceBook d'un immense intérêt pour moi.  Le thème en est : "Groupe des Anciens du Premier Chasseurs Ardennais de Spich"
- "Mais bon sang, c'était ma caserne... en 1965 !". J'ai formulé ma demande d'adhésion.
Après que les administrateurs du groupe m'aient accepté, j'y passe un temps fou à admirer de vieilles photos, lire des anecdotes, raconter des souvenirs, à les partager et les compléter.

Le "Rétro-Viseur" se met donc en veille, ou plutôt, consacrera ses  notes à évoquer ce qu'était
"La vie facile du soldat en temps de paix".  A découvrir sur FaceBook à la page des anciens du 1er Bataillon des Chasseurs Ardennais de Spich, une caserne en Allemagne, qui n'existe plus et tombée en ruine.
Mais les souvenirs ressurgissent...utilement, car le service militaire a aussi disparu !  Les jeunes ne pourront pas savoir, non plus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire