mardi 9 janvier 2018

Temps maussade contre bonne humeur !

On a beau dire, mais le réchauffement climatique dont souffre notre belle Terre, qui brûle ici, qui gèle là-bas, qui dessèche encore ailleurs, souffre plus d'un dérèglement météorologique tellement grave qu'elle en devient invivable !  Et je ne dit rien des... mauvaises odeurs, ni de la pollution enfouie.
Si cela continue, bientôt, notre planète se mettra à tourner à l'envers ou son axe oblique se redressera et les saisons disparaîtront !
C'est peut-être déjà le cas !
Pour en savoir plus, j'ai consulté un météorologiste réputé dont les prévisions sont bien plus fiables que celles récitées par toutes ces nanas à la télé. Il a même ajouté :
- " Soyez sûrs d'un phénomène : plus le mercure dans les thermomètres monte, plus les jupes raccourcissent !"
C'est ce qu'on verra, cet été... et Brigitte nous y aidera à comprendre !




2 commentaires:

  1. Ta prose m'inspire une petite réflexion mon cher Michel, bien plus que la hauteur variable des jupes......
    En fait, tout me prête à croire que les séquelles et le poids des ans se font bien plus perceptibles quand le temps est pluvieux....

    RépondreSupprimer
  2. Bon ou mauvais temps, je trouve qu'il n'a pas vraiment changé. On le reconnaît très bien et il a gardé la posture explicative des enseignants.

    RépondreSupprimer