mardi 3 avril 2018

D'un Premier Ministre... à May Thérésa !

Cent-deux ans après son séjour long de 3 mois à Ploegsteert, le retour de Winston Churchill est annoncé pour la fin du mois de mai !
Le CCCW (Centre Culturel de Comines-Warneton), avec la participation de volontaires bénévoles issus de la population, présentera son septième spectacle déambulatoire extrait de la mémoire collective locale.

Cette année, l'affiche nous annoncerait comme réminiscence du passé, la présence de l'ancien premier ministre britannique  à Ploegsteert, du 26 janv.1916 au 3 mai après son échec, en tant premier lord de l'Amirauté,  lors de la campagne des Dardanelles quelques mois auparavant !
Muté sur le front ouest de 14-18, il décida de son campement à, anciennement, la ferme Soyer (rue Ste-Marie). Ce détail aurait nous inspirer pour adopter enfin un joli slogan plein de sens :  "Soyez ferme", pour reprendre ses mots souvent répétés  "Soyer Farm" !

Du premier ministre  qu'il fut (de 1940 à 45) à l'actuelle première ministre britannique, les temps ont bien changé.  Comment peut-on aujourd'hui comprendre nos liens diplomatiques avec la Grande Bretagne, alors que....
- le référendum de juin 2016 sur le Brexit  décida de quitter l'Europe
- la France, à Calais, doit faire office de  "douaniers anglais" depuis les accords du Touquet, provoquant une Jungle désastreuse à Calais, invivable pour les Calaisiens.

-  Mme Th. May (première ministre) soupçonne, sans preuve, la Russie de l'empoisonnement d'un ex-espion russe. Elle prétend : "Nous sommes convaincus que c'est vous, les Russes, sinon, prouvez-nous votre innocence !"
- Suite à cela, tout l'Otan  la Belgique comprise, remballent diplomates et ambassadeurs russes.
- Représailles immédiates dans la même mesure de la part de Poutine.
- Et les médias y apportent leur grain de sel : "la guerre froide" a repris tandis qu'en Corée, des rapprochements se créent



Bon. J'arrête ici mes cogitations qui m'interpellent mais resteront sans suite, dans le théâtre de nos démocraties artificielles.

Dans deux mois, Plug-street a décidé de mettre en scène cette période tourmentée de 1916,  vécue avec de braves soldats britanniques...  dont des milliers sont venus se faire tuer ici.
Pourvu qu'ils ne  se retournent dans leur tombe !

Le Devoir de mémoire, c'est bien... mais une lecture de la géopolitique, c'est inquiétant !


1 commentaire:

  1. Effectivement, ils doivent se retourner dans leurs tombes... Les anglais jouent un drôle de jeu, anti-Europe, anti-Russie... et Pro Américain. ce grand peuple avec 200 ans d'histoire, gendarme du Monde qui règle tout avec des bombes, des Mac Do et du Coca... A suivre

    RépondreSupprimer