vendredi 18 mai 2018

Bientôt, il volera en l'air...

Bruce nous a aussi dessiné la tristesse ressentie par Old Bill et son copain lorsqu'ils virent voler en éclat le superbe château de la Hutte, autrement dit "Château Breuvart", bombardé par les Allemands qui le considéraient comme un trop bel observatoire vers leurs lignes.

Voici ce qu'il écrivit dans "Bullets and Billets", (traduit en français)

Derrière nos tranchées, derrière les maisons démolies, au sommet de la colline boisée, il devait y avoir auparavant un superbe château. Pendant que je l'observais, un cri strident siffla par dessus la tête, puis, une courte pause et soudain :"CRUMPH"…indiquant clairement ce qui se passait au château. Les Allemands semblaient s'obstiner sur cet édifice. Chaque matin, alors que nous étions tapis dans notre repaire plein de boue, nous entendions le même vacarme qui était devenu une formalité. Nous savions qu'ils bombardaient le château. Et quand ils ne le faisaient pas, nous entrions dans nos tranchées pour regarder d'un œil attendri, ce qui restait de cette chère bonne vieille tour du château, pointue, bulbeuse, ajourée qui servait de cible perpétuelle aux Allemands. Ils n'auraient jamais dû la démolir… elle était pour nous, comme une grand-mère bienveillante !

Voici le dessin... que j'ai truqué, avec l'ajout du château, tel que Bruce l'a vu !
Mon ami Joel Lindeboom, petit verre de cognac à la main,  pourrait vous raconter un tas d'anecdotes à ce propos.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire