mercredi 1 avril 2020

Vérifiez votre carte d'identité !

Exemple de l'ancienne carte

Peu de temps avant que le gouvernement belge ne tombe en affaires courantes,  par la démission de la NVA s’opposant au pacte de Marrakech en déc.2018, la Chambre avait approuvé en octobre, d’autoriser à la Belgique la distribution de nouvelles cartes d’identité biométrique, càd avec empreintes digitales.

Vingt-cinq communes se sont déclarées pilote… dont notre ville de Comines-Warneton, toujours prenante pour initier la politique. 
Le Collège des Bourgmestre et Echevins a finalement décidé, à l’unanimité sauf une voix,  de procéder à ce changement de cartes d’identité de manière très progressive, pour tous les citoyens.  Contrairement à ce qui s’est toujours fait dans le passé, il ne s’agira plus d’opérer par tranches d’âge, mais bien dans le soucis d’actualiser  au plus vite cette pièce d’identité pour chaque citoyen. 

Les premières cartes à renouveler seront celles délivrées il y a deux, trois ans  et signées au verso  par des échevins qui ne font plus partie de la majorité aujourd’hui et sont donc devenues obsolètes.  Si la signature de l’officier de l’Etat Civil est illisible, Madame la Bourgmestre A. Leeuwerck conseille vivement les Cominois de s’informer auprès d’une des permanences hebdomadaires. 
Seulement, pour respecter les mesures de confinement total, celles-ci sont annulées et il est conseillé aux citoyens de repérer qui a signé vos « papiers » et d’en avertir le conseiller D. Kyriakidis qui programmera les rendez-vous pour la prise d’empreintes ultérieurement. 

De plus, sachez aussi que les personnes concernées recevront leur nouvelle carte gratuitement, sans payer la redevance communale qui est de 21,10 €.

Soyez vigilants, et surtout, restez chez vous !   Tout cela peut attendre, mais vérifiez le verso de votre carte, elle risque de ne plus être valable ! 


mardi 31 mars 2020

"Tiens-toi droit !"

"Tiens-toi droit !", m'a-t-on souvent dit quand j'étais jeune, encore au temps où le soucis de l'éducation était primordial dans la tête de nos parents, de nos maîtres, de nos ecclésiastiques.
Que ce fut à table, sur le banc d'école ou sur une chaise à l'église.
J'ai essayé d'en retenir la leçon, mais parfois, pour ne pas dire souvent... j'ai péché.

Pourquoi vous raconté-je cette anecdote ?  Bin, parce que j'ai trouvé une vieille photo de 1974 qui m'y a fait penser.


dimanche 29 mars 2020

Un cliché datant de... ?

Cette fameuse heure d'été, qu'on perd parce qu'il faut avancer l'horloge... comment faut-il l'interpréter ?  Soixante minutes en plus ou en moins à dormir? En tout cas, c'est une heure défalquée des jours de confinement à vivre ! Mais cela ne signifie pas qu'on vivra une heure de moins ?  Bon ! Bref !
Comme on  a presque rien d'autre à faire, je vous propose une vieille photo d'écoliers bizétois.
Pour votre plaisir de vous y revoir ou à les reconnaître tous !


samedi 28 mars 2020

Est-ce que ça marche ? La publication par internet ?

L'ordinateur sur mes genoux, par dessus l'écran, mes yeux se distraient par les images que proximus daigne nous offrir gratuitement jusqu'au 31 mars, soit disant pour "se serrer les coudes",  en nous gratifiant d' une chaine "MS" et d'un film distrayant.
Bon ! Cela dit ! jJ'essaie maintenant un nouveau truc que "Vivre à Comines" a fréquemment utilisé : publier un fascicule par internet.
Si cela marche, je vous invite à le lire  en cliquant ICI , pour découvrir la construction de ce bateau modèle-réduit, tout en bois, que j'ai, au prix d'une immense patience, construit de mes mains. C'était un défi... gagné !