mardi 21 mai 2019

Un vrai vieux cliché proposé par une fidèle lectrice.

Une photo bien exceptionnelle que voici.
Elle nous est prêtée par Mme Christiane Seynaeve, ancienne coiffeuse et veuve du regretté Yvan Grimmonpré qui fut DRH aux Briqueteries de Ploegsteert.

Il s'agit d'un cliché pris en 1923 alors que nos villages, détruits par quatre ans de guerre, renaissaient de leurs cendres grâce au retour des réfugiés qui avaient à coeur de reconstruire leur maison.
Selon de son témoignage de notre lectrice assidue, le 4e garçon en partant de la gauche est son papa, alors âgé de 16 ans. Il travaillait dans une briqueterie sise "derrière la Chapelle Rompue" et appelée comme indiqué "Briqueterie Thomas"

J'avoue ne jamais en avoir entendu parler et ignorait son existence.
Voilà un bon petit travail d'investigation pour des historiens en herbe...  s'il en existe encore.



lundi 20 mai 2019

Il y en avait combien ? Des Poteaux ?

Voici quelques photos d'un dangereux carrefour qui bénéficie encore et toujours d'une priorité de droite.  Là où la rue Duribreu reçoit la rue Dumez et la rue des Quatre Poteaux et se poursuit par la rue Marcel Wramour, en France.
Ce lieu-dit a toute une histoire. A commencer par l'érection de ses gros pieux cylindriques  en béton,  pour ensuite se souvenir des jeux de cache-cache organisés par les douaniers postés à l'affut des fraudeurs, sans oublier l'épique anecdote d'une tentative de leur démolition en pleine nuit.
On pourrait ajouter les  nombreuses et interminables tractations pour leur suppression lors de l'avènement de l' Europe !  Bizet Belge était demandeur, Armentières refusait !...

La rue Duribreu, reconstruite après-guerre.  Les poteaux ne sont pas encore plantés et la rue était très commerçante. 

Un jour quatre Poteaux ont coupé la route. Plus tard,  trois sont venus s'ajouter pour barrer les a-côtés.  Passage interdit des voitures !

L'épicerie Debailleul-Heyte qui commerçait à gauche et le café de droite, ont fermé boutique. 

Google est passé par là pour prendre cette photo. Remarquez les les poteaux d'extrème-gauche et extrème-droite sont restés.

Cette photo nous est proposée par Mme Christiane Seynaeve avec son petit-fils posant entre les poteaux.
La vue est orientée vers la France, rue Wramour.

dimanche 19 mai 2019

Félicitations, Jean Claude !

Cette fois-ci, on conclut !
Avec une photo nous rappelant une mise à l'honneur de deux comitards prénommés Jean Claude.
C'était en 1998, pour autant que mes notes et mon classement de l'époque fussent exacts.
Une récompense concrétisée par un simple bouquet remis par le Bourgmestre Gilbert Deleu.
Et aujourd'hui ?   On connait tous le dévouement de ces deux compères de Ploegsteert pour y faire vivre le folklore, le sport et la culture de leur patelin.
Si le titre officiel de Citoyen d'Honneur de la ville ne s'attribue que par l'Autorité Communale, nous, petit blog du Rétro-Viseur et ses fidèles lecteurs serions bien disposés à leur décerner la  plus haute Décoration du Mérite, du Dévouement et du Bénévolat !

jeudi 16 mai 2019

En ce temps-là, parlait-on du Round Up ?

Poursuivons notre série de rétrospectives consacrées à la Ligue du Coin de terre de Ploegsteert, et voici encore quelques clichés relatant l'exposition du 75e anniversaire datant de 1986.