mercredi 22 janvier 2020

Pas facile de trouver la bonne porte !

SPW, Infrasports, Ifigaz, Billeterie ???

Après avoir lu cet extrait d'article pondu de la plume de notre amie Marie-France,  de l'Avenir, aujourd'hui...
je pense à cette époque, lorsque l'on jouait déjà du basket dans la cour de récréation de l'école !

Vers les années 1972-73
puis cette propriété communale fut transformée en "Salle polyvalente", surtout consacrée aux sports divers, ce qui engendra bien des frictions...  après les années 80

Cette salle est loin d'être terminée.  On l'utilise déjà, d'urgence ! 

1998 !  La salle est opérationnelle ! De nombreuses demoiselles y pratiquent aussi assidument de  la gymnastique. Enocre aujourd'hui d'ailleuers, mais elles doivent consacrer la moitié de leur temps à installer le matériel et les tapis. 

Les Gars de la Lys, ne sont plus que des filles !  Le club est toujours aussi actif et impatient de la promesse faite. 

lundi 20 janvier 2020

Mystère du "Chemin 57"

Ce soir, les élus discuteront des "chemins" répertoriés à l' Atlas !...  Un atlas qui ne date par d'hier !
Pour les mettre dans l'ambiance, le "Rétro-Viseur" leur propose de regarder cette carte  et particulièrement le "chemin 57" !
Il allait de où à où ?
Comment l'appelait-on il y a un siècle ? Aujourd'hui, un grand complexe le jouxte !
Mieux, il "encadre" une place publique que des milliers de clients français fréquentent pour s'approvisionner de leur poison pulmonaire !
Bref... Un hectomètre de ce  "chemin 57" avait ce aspect-là,  autrefois !




samedi 18 janvier 2020

Un pas en arrière de 180 ans !

Dernièrement, mon attention a été attirée par ce fameux Atlas de 1841 répertoriant les chemins vicinaux, et qui devrait servir à l'Autorité Communale pour rendre "publics" des chemins qui étaient devenus, par l'usure du temps et les labours, "privés".
Cette époque est déjà bien lointaine !  C'était 9 ans avant la création de la commune de Ploegsteert qui se séparait administrativement de la ville de Warneton, tandis que le hameau du Bizet ne se composait que de quelques maisons tout près de la frontière précisée par un ruisseau et une borne !

Le site Geoportail de la Wallonie a permis de  trouver une vieille carte pouvant m'indiquer la présence des chemins agricoles d'autrefois, des sentiers d'église et  grosses fermes qui occupaient les journaliers au travail des champs.

Je partage ma découverte en vous laissant le plaisir de nommer les rues que cette carte renseigne.


Si l'exercice vous plaît, cliquez ICI et vous atteindrez le site directement pour votre distraction. 

vendredi 17 janvier 2020

L'entrée, lors du dernier voyage vers l'au-delà !

Deux photos à vous présenter :
1°) la plus ancienne, qui date d'il y a une vingtaine d'années, un jour, lorsque les élus de Comines et d'Armentières entraient dans le cimetière du Bizet à l'occasion d'une fête patriotique organisée probablement par le groupement des Poilus de France.
Déjà à l'époque, les citoyens bizétois n'étaient pas du tout fiers de l'état délabré qui "honorait" les derniers voyages de leurs habitants.  Mais c''était une situation qui durait depuis tant d'années déjà.
2e) la plus récente, qui date de fin 2019.  On y remarque qu'entretemps, un mur a été maçonné pour apporter une solution afin de clôturer la propriété privée du bistrot adjacent.  Plus loin, pour parfaire le travail, la ville a prolongé le "cache-misère" par une "bâche" verte en fin treillis, qui, aujourd'hui, sert de décor aux personnalités qui viennent fleurir le monument aux Morts.

Solution : Remplacer cette toile misérable par un mur  du même style et dont la fondation se creuse sur... terrain public, càd le cimetière.  Sa longueur ?  Jusqu'à l'abri des "condoléances".
Faudrait qu'on y réfléchisse !