vendredi 30 janvier 2015

Le Concours de Boeufs, pardon : Taureaux !

Notre ami Bizétois, Michel Potié, 90 ans, s'en fait encore une grande fierté aujourd'hui, lorsqu'on évoque le concours annuel des Bovidés, sur la Place de la Rabecqe de Ploegsteert. Il est en effet, l'initiateur de cette manifestation agricole aussi bon enfant que spectaculaire.
Tous les éleveurs de la région se donnaient rendez-vous, par un froid mardi de février, dès 9 heures du matin, accompagnés de leurs plus beaux spécimens de… Blanc - Bleu - Belge dans le but de gagner le premier prix de beauté.   Un peu comme un concours de Miss ! J'écris cela parce que je veux profiter de ma liberté d'expression. Mais, par respect, je ne devrais pas. Pardon ! Je suis MDW !
Tracteurs, bétaillères, camions, arrivèrent dans un joli tintamarre dérangeant la tranquilité coutumière du Bourg. Il fallait  bien sortir les bêtes peu habituées à ce tumulte stressant et à cette foule de curieux qui, déjà, s'empressaient pour juger leur croupe toute en rosbeef, leurs muscles rasés grelotant, ou leurs sabots trop fragiles !  En écoutant les commentaires, ces magnifiques taureaux pouvaient déjà beugler de déception même si leur propriétaire les avaient bichonnés pour l'occasion : un postérieur tout rose, une queue propre et agile  ainsi qu' une mise en plis des poils d'entre les cornes !
Tous revêtus d'un "overal", une salopette généralement verte, le chapeau trop patiné et coincé sur la tête, ils tapotaient toujours d'un fin stick sur le crâne du bovidé pour guider la tonne de viande et pour l'intercaler entre deux autres  bovidés tout aussi charnus et fumant de transpiration.
Au passage des juges, un silence relatif s'installa tandis que les oreilles des agriculteurs se dressèrent au mieux pour épier leurs remarques. Ils examinèrent tout : la denture, la colonne, les testicules, le regard, tout ce qui pouvait contribuer à leur puissance à reproduire de la belle et bonne viande !

Aujourd'hui, 30 ans plus tard, cette race est toujours aussi impressionnante. Sa viande ?  J'aime l'aloyau de boeuf dont j'ignore où il se trouve dans le boeuf ! Mais provient-t-il du Blanc-Bleu-Belge ?
- "Tiens, c'est une idée ça, je vais le demander à mon boucher !"

Voici quelques photos :







mercredi 28 janvier 2015

Des souvenirs et des encouragements !

Les anciens amateurs de courses cyclistes locales se souviendront de l'odeur envahissante de ce produit gras que les coureurs s'enduisaient les mollets avant les départs. Quels en étaient les bienfaits sur le plan sportif ? Assouplissait-il les muscles en évitant les crampes au moment des sprints ?

Pourquoi je vous évoque ce souvenir ?  Parce que j'ai retrouvé quelques clichés dans une enveloppe datée de 1985.
Ces photos nous rapellent bien des souvenirs.
Parmi les plus marquants, on retiendra cette banderole qui est passé à la télévision attestant de la présence d'un bus de supporters bizétois à Paris pour saluer le maillot jaune d'Eddy Merckx.

D'autres clichés relatent la présence d'ancienne gloire du cyclisme belge, invitée aux départs des "Course pour Dames", l'avant-veille des Pentecôte, ou encore une exposition à propos du CCB.
Les deux dernières photos nous remettent aussi en mémoire des gens qui ont énomément donné pour le cyclisme :  Roger Verbeke, les frères Callebout, Jeannot Duthoo, ou encore M. Catteeuw.

Content, j'ai retrouvé ces vieux documents. De quoi alimenter les conversations ce week-end. Franklin Six aimerait tant qu'on lui  raconte d'autres anecdotes !











mardi 27 janvier 2015

Les commerçants se sont unis pour promouvoir...

- "Rien !  Je n'ai rien gagné !  J'avais pourtant un petit paquet de billets de l'Action de Fin d'année 2014"
- "Pas assez de tickets !" me rétorquera-t-on !
C'est vrai, il fallait que j'achetasse plus pour augmenter mes chances !
Ces mois de décembre et janvier auront été marqués par l'opération commerciale mise sur pied par le Comité des Commerçants du Bizet-Ploegsteert !
Mais avant celui-là, une Union semblable avait vu le jour et avait également tenté de pareilles actions promotionnelles.

En voici trois photos, datant d'il y a 30 ans ! Comme le temps passe vite !





dimanche 25 janvier 2015

La lecture ? Un plaisir ou une corvée ?

Puisqu'on est dans les bibliothèques, restons-z'y !   Restons-y ! Comment faut l'écrire ???
La lecture !
Quels sont les bienfaits de la lecture… aujourd'hui ?  Poser la question aux jeunes, n'est pas forcément obtenir une réponse ! Je les vois d'ici tapoter sur leur smartphone pour ne pas devoir… faire une moue en guise de réplique ?
Loin de moi l'idée de disserter à ce propos.
En tout cas, ce que j'essaie de faire comprendre aux jeunes, et… aux adultes si j'en avais l'audace, est que la lecture permet d'entretenir…. l'orthographe des mots et la subtile grammaire de notre si belle langue qu'est le français.
Je n'accuse personne. Mais la lecture des… commentaires que l'on retrouve ça et là, devient pénible voire incompréhensible, même si l'idée émise tant bien que mal sur l'écran est géniale et bien pensée.
Chacun se souviendra très certainement de ces leçons apprises à l'école concernant l'accord du participe passé ! Etre ou avoir ?  J'hésite !  J'hésitais ! J'ai hésité ! Faut pas hésiter !  Quatre temps pour démontrer que si,  les yeux ne voient jamais ces mots correctement écrits, la main "guider" par l'esprit ne pourra jamais les retranscrire avec réussite.

Stop !  Je vous embête. Excusez-moi ! Chacun est libre de faire ou ne pas faire l'effort… de se relire pour corriger !

Passons aux images anciennes des bibliothèques du coin.






vendredi 23 janvier 2015

Ça n'a pas toujours été comme ça !

Le "Vivre à Comines-Warneton" de janvier 2015, nous apprend que le lundi 26 janvier, la Bibliothèque  de Ploegsteert, gérée par l'asbl     Centre de Lecture Publique de Comines  inaugurera son local rénové sis à l'arrière de la Maison Communale.
Cette annonce m'a incité à aller rechercher quelques vieux clichés à propos de cette annexe du bâtiment qui fut construite en 1975 !
Avant cette époque, un triste débarras, qu'on appelait un "cotche", collé à la maison communale servait de "local des ouvriers communaux".  A en voir l'état… un chat n'y aurait jamais retrouvé ses jeunes.
Puis, sous le mandat d'Albert Laroye, il fut décidé de construire une annexe à la Maison Communale de Ploegsteert.  devant servir de "bureau du pointage du chomage".
Par la suite ce local servit encore occasionellement aux réunions du comité de Basket jusqu'au jour où le Foyer Culturel décida d'y installer, "en catimini",  la Bibliothèque paroissiale qui se tenait en la salle "Leterme", rue de Messines. J'écris "catimini" car cela avait, à l'époque, fait toute une histoire de… queue de cerise.

Quelques clichés, de quoi se rafraîchir la mémoire.









jeudi 22 janvier 2015

Un souvenir pour les vieux Mountches, seulement !

Je vous parle d'un temps... 
Que les moins de vingt ans 
Ne peuvent pas connaître 
Warneton, en c' temps-là 
Comptait une caserne, là 
Une maréchaussée qui 
A vélo circulait 
En veillant sur nos vies 
Ne payait pas de mine 
Et elle fut abatue 
Elle qui criait famine 
Qui enlaidissait la rue 
La caserne, la caserne 
d'Gendarmerie 
Devenue affreuse 
La caserne, la caserne 
Démolie en septente-deux.


mercredi 21 janvier 2015

Il en faut aussi un peu pour les Bas-Mountches

Certes, je n'en ai pas beaucoup des… pellicules des Bas-Mountches. Mais, elles valent toujours  la peine de réapparaître dans le Rétro-Viseur.
Désolé, je le suis de ne pouvoir vous renseigner beaucoup sur les événements qui y sont illustrés.
A bien regarder ces photos, admettons que la vie associative à Bas-Warneton, était, il y a 40 ans comme aujourd'hui sans doute, encore très dynamique.
J'ai choisi de vous montrer des photos où l'on reconnait bien… le dernier Bourgmestre de Bas-Warneton.  Ne s'appelait-il pas Monsieur Dugardin ?
Une autre photo : dispensée de commentaire.








dimanche 18 janvier 2015

Qui aura la mémoire des visages ?

L'Institut Saint-Henri de Comines vient de l'annoncer par e-mail à ses anciens : il fêtera les 29 et 30 mai prochains, son 75e anniversaire, en nous priant d'en réserver les dates dans nos agendas.

Cela en fait de monde qui devrait normalement se sentir concerné. Quel mélange de générations en perspective !
J'y ai passé 10 années de ma jeunesse parce qu'il fallait bien que je remplisse ma cervelle en même temps que pour découvrir le sens du respect et de la discipline. Mais… c'était une autre époque !
A cette annonce, mon "Rétro-Viseur" s'en embué si fort que des larmes en coulaient… comme celles qui s'échappaient parfois à la suite d'une punition, d'un fou rire, d'une retenue !
Ne croyez surtout pas que j'étais un pleurnichard ! Non, j'ai été un Collégien… chahuteur ! Et j'en suis fier !
Aujourd'hui, 60 ans plus tard,… voici une photo de classe : la 4e année Primaire, de Monsieur Moeneclaey, en 1954-55. Une classe de plus de…. 40 élèves. Cela aussi, c'était une autre époque ! 

A vous maintenant le plaisir de reconnaître les frimousses de ces écoliers… bien de chez nous !

Où suis-je ?  Au 2e rang, assis, 4e à partir de gauche.  Cherchez les figures locales !  

vendredi 16 janvier 2015

Ils aimaient les pigeons, les poissons, le carnaval...

A Warneton, en plus du folklore entretenu autour de la fête des Mountches, une vie associative variée s'est toujours developpée grâce au bénévolat de gens toujours disposés à se retrousser les manches. Ils étaient de vraies figures locales qui auraient mérité, si la reconnaissance avait existé à l'époque, le titre de "citoyen d'honneur".
Qu'à cela ne tienne, aujourd'hui, une simple et respectueuse pensée leur suffira !
Vous allez bien vous souvenir d'une petite anecdote… pour les faire revivre !








mardi 13 janvier 2015

La vie leur a souri et c'est tant mieux !

On peut ne pas être Mountche… et aimer les Mountches !
Alors… restons à Warneton, avec quelques clichés familliaux que les vrais Mountches auront plaisir à analyser.  Mieux, ils essayeront d'identifier ces familles qui se sont rassemblées autour de plusieurs couples jubilaires célébrant leurs 50 années de mariage.  Un bail qui était relativement rare à l'époque de ces photos puisque nous étions durant les années 70.  Ils s'étaient donc mariés peu de temps après la guerre 14-18.  De plus, ils ont vécu la guerre 40 !
Peut-on se rendre compte, aujourd'hui, ce que cela représente ???




Cette photo ne concerne pas une "noce d'or". Mais qui était la dame centenaire mise à l'honneur ?


samedi 10 janvier 2015

Mens sana in corpore sano !

On vient de voir la naissance de la salle de sports de Warneton.
Voyons maintenant quelques clichés de sports qui s'y sont pratiqués.
Joli pêle-mêle !








jeudi 8 janvier 2015

Des reliques photographiques…pour les Mountches !

Tant qu'on est à Warneton… restons-z-y !  Pardon, "Restons-y"…. C'est mieux !
Voilà trois petites pelliculles qui m'ont fait sourire dans le "Rétro-Viseur"… parce qu'elles "datent" vraiment.
Ooh, plus de quarante années ont passé. La ville a bien changé depuis !
L'époque évoquée nous remet en mémoire les routes en pavés qui traversaient Warneton.
Il y avait aussi, au Pont Rouge, un passage à niveau qui n'avait "de niveau" que le nom. Parce qu'à cet endroit, c'est fou ce qu'on était "balloté".
Et ce danger que présentait la rue qui contournait le parc public et qui longeait la gare !  Déjà, les automobilistes pressés s'offraient le raccourci pour éviter le "stop".

Et puis, cette dernière photo qu'aujourd'hui, on peut classer parmi les "reliques" des archives exceptionnelles de le vie des Mountches.  Il s'agit d'un premier "essai" par le sculpteur Verhaeghe pour le projet de réalisation une statue… celle qui,  plus tard, trônera devant l'église.




A bien examiner l'environnement, ne serait-on pas à au sommet de la Hutte, près des ruines du Château Breuvart ?




mercredi 7 janvier 2015

La Salle des Sports de Warneton : a-t'elle bien vieillie ?


Elle aura bientôt 40 ans, cette salle de sport warnetonnoise, construite à la hâte avant la fusion des communes, avec les deniers des Mountches !
J'ai retrouvé quelques négatifs inédits dans mes archives bien trop mal classées. C'est aussi la raison pour laquelle, très souvent, il m'est dfficile donner avec précision certains détails. Mais là n'est pas le but. Si ces photos peuvent faire revivre des citoyens, rappeler des événements, ressusciter des souvenirs…; vous m'en voyez ravi !

Présentation de la maquette, lors d'une séance du Conseil Communal. 

Début des travaux de terrassement. Les arbres de l'entré sont encore bien frêles.

La structure de la salle est montée. Reste à ajouter le Hall à la toiture inclinée.

La partie "hall, escalier, bar à l'étage, vestaire-douche" se monte !

Le Bourgmestre Jean Cappelle dévoile la plaque inaugurale, maçonnée sur le muret, le long du trottoir. 

Lors du discours, devant une nombreuse assistance. Déjà !  on y a déroulé les tapis protecteurs du revêtement adapté aux sportifs.  
Devinez les délégations des associations présentes !