lundi 28 septembre 2015

Autour de leur Révérende Soeur et chère soeur,

Encore de vieux documents d'un demi-siècle que je trouve vraiment éloquents de l'époque.
On y voit la belle famille bizétoise, du nom de Demoen, rassemblée autour d'une religieuse, Soeur Hubertine,  qui célébrait un jubilé de ses voeux !
Ces photos, (pas toujours très nettes, désolé) montrent comment, autrefois, on se chauffait à l'église, ou par quel moyen de prêtre contrôlait la durée de ses sermons, prononcés de haut de sa chaire de vérité.
Sur l'une des photos, la religieuse salue à l'issue de la messe, le "petit vicaire", l'abbé Jean Hollaert, encore vêtu de la traditionnelle soutane des curés.
Puis, en  revoyant le sourire de toute cette famille, vous aurez le plaisir de reconnaitre
Arthur, le machiniste-cinéaste de chez Marie Brussin et ancien commentateur de la ducasse,
Bernard, le maçon-fondateur de l'entreprise de bâtiment BLC,
et aussi, je veux la citer, Agnès, ma grande soeur partie, il y a 30 ans déjà.
Que de souvenirs !



   

vendredi 25 septembre 2015

Un clin d'oeil à des cousins perdus de vue !

Un rétroviseur ne sert qu' à voir en arrière, sans perdre de vue qu'il faut toujours regarder vers l'avant.
Une évidence pour tout automobiliste prudent.
Aujourd'hui, comme l'indique la bannière de mon blog "Rétro-Viseur", j'ai l'intention de jeter un vrai regard vers l'arrière, non pas pour le plaisir de "bloguer", mais, simplement dans le soucis de compléter mon modeste arbre généalogique.
Effectivement, j'ai retrouvé parmi mes vieilles pellicules au format  6 x 6, une photo oubliée qui m'a quelque peu ému.
J'y revois la silhouette de ce colosse de De Witte, ancien monteur de chaînes en tissages armentièrois,  grand fumeur de pipe et "coulonneux", entouré de son épouse et de quatre petites têtes blondes,  bien dociles, attendant que… "le petit oiseau va sortir".  "Pour avoir un souvenir", comme on dit !
Un bon demi-siècle est passé.
Pour chacun d'eux, la vie a suivi son cours.
Par la toile numérique internet, et s'ils sont accroc aux "blogs" locaux, je veux simplement leur faire un amical petit clin d'oeil.


mercredi 23 septembre 2015

Poussaient-ils l'escarpolette ?

L'autre jour, nous évoquions tout le succès d'autrefois,  du parc de jeux de Dadizeele !
Aujourd'hui, ayons un regard sur la plaine de jeux installée dans le parc de l'ancien couvent !
Bateau, balancoires, touniquet, tobogan, manège…  l'essentiel avait été prévu ! Et l'ensemble semble, aujourd'hui, avoir bien vieilli même si d'autres engins ludiques ont remplacé d'autres devenus trop vétustes et donc dangereux.
Reconnaissons ici les soucis que se sont donnés, pour cela, les Comité de Gestion du Domaine, ainsi que la section de la Famille Nombreuse.

Quelle allure avaient les premiers utilisateurs de ces installations… il y a cinquante ans ? Ils étaient endimanchés, elles étaient en jupe ou chemise verte !
Quel aspect offrait cette aire de jeux voulue par la paroisse St-André ?

Nos photos vous donnent une réponse.








mardi 22 septembre 2015

Le "meilleur" (lisez mayeur) aux 400 coups !

Il me le pardonnera, mais la vie trépidande de sa ville, en ce mois de septembre, m'a forcé à bidouiller une photo chipée du blog "Ploegsteert-info" pour représenter, par l'image, ce que le mayeur a consenti d'admettre que… "parfois, il faut pouvoir jouer les marionnettes".
Non pas qu'il fasse souvent les "400 coups", mais, l'autre jour, il était, au pied du Moulin, non pas pour imiter Don Quichotte, mais pour participer à ce concert de clochettes auquel nous avons tous, financièrement, participé pour satisfaire cette "capitale de la culture".
Mais une semaine plus tard, pour le vernissage de l'expo "Guerre et Paix" et celle de l'anniversaire muséal rubannier, plutôt que de se couper en deux pour aller couper des rubans, il préféra, comme il l'affirma lui-même,… jouer les marionnettes ! Ce n'est pas moi qui l'a dit !
Moralité : il est inadmissible que des inaugurations se déroulent à la même heure !
Cela me rappelle qu'autrefois, à la commune de Ploegsteert, les associations se réunissaient pour mettre au point leur calendrier en évitant les concordances de dates.

Comment trouvez-vous cette photo ?   Ridicule ?   NON !…. C'EST DE LA CULTURE !
Quant à la plume rouge ?  Qui a compris ?
Avec mes amicales et respectueuses excuses, Monsieur le Bourgmestre !

samedi 19 septembre 2015

Avec une pensée pour Maurice, Marcel, René, Roger, ….

Avant l'avènement des Agences de Voyages qui proposent des périples à travers le continent européen ou même toute la planète, il fallait bien se contenter, jadis, pour découvrir quelques recoins de la petite Belgique, qu'une excursion s'organise. A la paroisse du Bizet, on se souviendra de ces voyages en autocars qui partaient tôt le matin pour être de retour le soir même.  Aurait-on oublié les "Voyages de la Chorale", ou ceux de la Ligue des Femmes mis au point par "Suzanne" ?

Il fallait s'inscrire à temps, bien sûr, car ces voyages étaient fort prisés. Les destinations qui peuvent paraître aujourd'hui bien anodines permettaient toujours aux participants de découvrir de jolis coins méconnus et pourtant bien touristiques en Belgique.
On y emportait ses tartines et sa gourde de quoi ne pas crever de faim au cours du périple. Et surtout aussi, pour ne pas perdre trop de temps car le programme des visites était chaque année bien chargé.

Le Zoo d'Anvers, l'Atomium, l'île de Walkeren, Maredsous, Dinant, Annevoie… Avouons aujourd'hui, que… déjà à l'époque, les voyages formaient déjà la jeunesse !!!

Pour ceux qui y ont participé, voici quelques souvenirs.  Des visages ?  Les reconnaitrez-vous ?













mercredi 16 septembre 2015

Honneur au nouveau Pasteur !… et Que vivent les abeilles !

Encore un nouveau curé !  L'abbé Florizoone  !  Il succéda au curé Dermauw qui a fait l'objet de ma note précédente.
Nos photos :  le nouveau curé, lors de son entrée en l'église du Bizet, tandis qu'au jubée, la chorale entonnait des chants mélodieux par sa bienvenue.  A son passage dans la nef latérale, j'ai tenté furtivement le prendre en photo, par un éclair de flash qui le surprit !  A cette époque, c'est vrai, les photographes étaient plutôt rares, sauf, l'ami Emile Menu qui, à l'aide de son Rolleiflex et sa torche à ampoule flash mitraillait avec parcimonie les événements exceptionnels.

Après la procession et l'office religieux, une réception s'est tenue dans la chapelle du Couvent, où les Bizétois tinrent à participer.
On y voit aussi, s'apprétant à saluer le nouveau pasteur, le musicien Julien Redant, en habit brun-kaki, avec le cigare en main….
De ce curé, on retiendra surtout que c'est lui qui initia des jeunes à l'apiculture pour leur donner le goût de tenir un rucher et d'en récolter le miel.
Quelle époque pittoresque !




lundi 14 septembre 2015

Et si on se mettait à "bloguer" à l'ombre du clocher ?

Voici deux photos qui témoignent, d'une façon très éloquente, des années 60,  l'arrivée et l'installaton d'un nouveau de curé dans un village. L'événement mettait les paroisses et leurs fidèles tout "en foufelle", comme on dit, avec beaucoup de fastes et une dévotion bien hiérarchisée.
Pour ceux qui s'en souviennent, les différents curés successifs de la paroisse St-André du Bizet ont été, à partir des années 50, les abbés Cérar Cardon, suivi des Révérends Jozef Ackermans, puis Gérard Dermauw,  etc…

Ma mémoire fait hélas défaut pour renseigner des dates précises. Seulement, j'ai gardé le souvenir d'un brave homme en soutane. Le Curé Dermauw! C'est grâce à lui que j'ai découvert Paris. Ceci, pour nous remercier, nous les quelques jeunes gens et dirigeants du patro qui avaient assuré l'animation de la toute première "plaine de jeux - camp de vacances" à l'ancien Couvent.
Très tôt, un matin d'août, une camionette-combi nous embarqua pour visiter Paris.  Notre-Dame, La Tour Eiffel, les Invalides  avec le tombeau de Napoléon, Le Louvre !   C'est au pas de course qu' l'on traversa les galeries… des scultpures égyptiennes, ou de la peinture primitive italienne. Mais l'heure  tourna trop vite pour nous attarder devant d'autres magnifiques peintures et les femmes bien en chair peintes par Rubens.
- "Avançez, avançez, pressons !…" nous pria le guide - chauffeur commandé par notre brave curé.

Revenons à nos photos.
Il s'agit de clichés pris en négatifs 6/9, lors de l'installation du curé Dermauw, à Mouscron, après son pastorat au Bizet.
Revêtu du surplis, il porte la houlette du pasteur. Devant lui, un doyen portant la cape de chanoine et les enfants de choeur portant le chandelier.
L'autre éclésiastique en barette : c'est l'abbé Florizoone qui sera nommé curé au Bizet.
Pour les anciens collégiens de St-Henri, on reconnait à droite l'abbé Mercier, en "clergy-man"  

A vos bons souvenirs d'une tradition qui a trépassé.



Sur le site de "Autrefois le Patro", un commentaire datant de 2012 nous informait :

Et bien, quelle surprise, je suis justement occupée de scanner les dias de mes parents ...
ça s'est passé un jeudi (de l'ascension) le 07/05/1964 lors de l'arrivée du nouveau curé (Dermaux) à l'église du Bon Pasteur à Mouscron. La photo est prise dans la rue Roland Vanoverschelde (le groupe arrive de la rue du Castert et se dirige vers la rue de Dixmude par la rue Roland Vanoverschelde pour se rendre à l'église du Bon Pasteur dans le quartier du Nouveau-monde)
Écrit par : Stock Catherine | 11 juin 2012



samedi 12 septembre 2015

Allez, Mesdames, c'est pour vous !

- "Y en a que pour les garçons !" se disent  peut-être les fidèles visiteuses de mon modeste blog qui tente de se souvenir de quelques événements bien lointains dans le passé.
Cela me chagrinerait beaucoup, d'autant plus que la misoginye est un état d'esprit bien loin du mien.
Pour le prouver, je tiens à vous présenter trois photos numérisées d'après des pelliculles muettes, perdues au fond de ma boîte. Impossible d'en donner plus de précisions.
Mais, par déduction, elles doivent dater de mes débuts en photographie et, très probablement, de l'époque des toutes premières fancy-fair paroissiales organisées au "Couvent".

J'y reconnais quelques frimousses pubères qui, aujourd'hui, se rangeraient dans la catégorie des… sexagénaires, voire septuagénaires.

A vous de les repérer !
Allez, Mesdames, c'est pour vous !






jeudi 10 septembre 2015

Mercato ??? C'était quoi, ça ?

Du foot-ball ???
Encore ???
Et bien oui, et ce sera la dernière photo de ce sport qui permit la rencontre d'une équipe bizétoise contre une autre ploegsteertoise.  Cette dernière est en "chemise verts" sur la photo noir-et-blanc.
Vous l'aurez deviné : il s'agit d'un match amical organisé entre les Patros du Ploegsteert et du Bizet sur terrain neutre. Où ?  Vous l'aurez deviné aussi : au stade du Château Nonnet !
Les supporters étaient déjà présents : ils brandissaient une banderole dont je me demande ce qu'elle portait comme inscription pour encourager l'une ou l'autre équipe.

Cette joute sportive concrétisait-elle l'amusante zizanie qui existait entre le Bourg et le Hameau ?

A vous, amis fidèles, de reconnaitre tous les joueurs !

lundi 7 septembre 2015

Le rideau est tombé !

Maintenant que la mémoire des fidèles spectateurs du théâtre ploegsteertois est rafraîchie, grâce à cette magnifique exposition et aux indémodables affiches annonçant les pièces jouées sur scène, voici quelques vieilles et royales photos (car on peut utiliser ces adjectifs) du Cercle Dramatique de Ploegsteert, sur les planches.
A vous de deviner l'année et/ou le titre de la comédie jouée à ces occasions.
Bon amusement !







dimanche 6 septembre 2015

… et le chat était dans l' horloge !

Le groupe du Chifflet d'Appolon
Ch't année, pou l' ducasse de Plostère, l' Comité des Fètes y a voulu mett' à l'honneur les chinquante_ans du Cerck Dramatiqu' par enn' bell' expositiônj qu' les jeunes zacteurs du théât' d'asteur y z'ont préparé insonne d'pus chinqu' - six mô. Aah !, cha a dû êtr' un sacré boulot !
J'm'in rappelle, ch'étôt au mô d' mars quand qu' chin garchon à Christian Maes y v'nu à m' majon pour
d'minder si j'avô pô incore des vil' photos du théât' ploestertô !
- "Surmint !" que j'li ai répondu, mais j' va d'vôr aller cachi din min guerni !  T'sais, ch'est tout des pellicules qui sont mélingies dinz in vil' bôte in fer avec des z'aut' pelliculles de toutes sortes. Pff... des noces d'or,  des courses d'poney chez Snaet, ou incor du patronach !  J'va tout d'vôr  trili pour artrouver celles du Cerck Dramatiqu'   ! "
Quind j'li ai dit cha, s' têt', elle a quingi ! Y étôt tellemint contint qu'y avôt un sourire jusqu'à ses z'orell'

J'va pas dire qu' j'ai passé des zheures, mais, in tous les cas, j'ai eu gramin d'plaiji à cachi et à deviner à travers eul ' lumire qui ch'est qui étôt à l'invers su' les photos.
Y en a enn qu' j'ai mis su' l' côté ! Pach' que j'ai reconnu deux zacteurs qui ont "nosu" inaugurer l' théatr' en patô pour Plostère !
Vous n'les r'connaichez pô ??  Non ?  Ravisez-bin !  Ch'est Gérard P. et Viviane L. qui juhot'nt un sketche d' Simons et d' Line Dariel.   "L' coat y est din l' Horloch' " …   ou "Les carottes sont tchutes".
Cha a été court mais un formidable succès. In a bin vu, là, que l' public, quand qu'y vint au théât'… ch'est bin pour rigoler plein s' panse !  Et pas pour dire, quand qu' eul rideau y tcheu : "Boff" !
Et ch'est par rapport à cha, qu'un p'tit peu pu tard, l' Cerck y a joué "L'chifflet d' Appolon" et aussi "Si ch'est pô l'un, ch'est l'aut'" !
Mi, j'trouv' dommach qu' y z'ont pas voulu continuer enn année sur deux,  din l' patô !
Et ch'aurôt pas été de l'concurrince à "Comâne"… pisque leu patô… ch'est mêm' po du Chti !
So-dijant, qu'in fejant du "patoisant",… "Nous sommes loin de jouer du Molière !"
L'public…" y fallo amélioréi s'culture !!!"  Alors, l' Patô, y est tombé din l'sac à oubli !
Enfin, ch'est m'n avis !


jeudi 3 septembre 2015

Le Rideau se lève sur une rétrospective théâtrale !

Demain, vendredi, la ducasse du Bourg de Ploegsteert s'ouvrira par le vernissage de l'exposition traditionnelle proposée par un artiste local ou, cette fois-ci, par une association demi-séculaire.
En effet, le Cercle Dramatique de Ploegsteert, un club qui existe depuis cinquante ans et qui regroupe des comédiens amateurs aimant monter sur les planches pour y jouer du théâtre, présentera une rétrospective de ses 50 ans d'existence.  Enfin… presque !

Le C.D.P., (son acronyme) a enrôlé un nombre impressionnant d'acteurs tout au long de ces années : certains s'y sont plu durant des lustres, d'autres n'y ont fait qu'un bref passage.
Qui sont-ils ?   La troupe d'aujourd'hui vous invite à passer voir les nombreuses photos, documents et affiches. Tous cela vous permettra d'ailleurs de vous souvenir de tel titre, ou de tel décor, ou encore des éclats de rire qui vont ont tellement fait du bien en vous dilatant la rate !

En voulez-vous l'eau à la bouche ?  Voici deux photos qui pourraient bien dater de 1972 !


Cette photo rappelle le 1er prix provincial décerné à Jean-Claue Lehouck pour ses excellentes qualités d'acteur amateur.


 

mercredi 2 septembre 2015

Un score rangé aux oubliettes !

Alors que l' Union Sportive Ploegsteert-Bizet n'existait pas encore, et que peut-être  (des commentaires apporteront la précision, je l'espère)  le Foot-Ball Club du Bizet vivotait encore un peu,  les Patros du Bizet de Comines projetèrent de disputer un match amical au stade VanUxeem.

Il y a un demi-siècle, de cela !!!

Certes,  si chez les jeunes en "Chemises vertes", la principale préoccupation n'était pas de taper le ballon rond autant qu'on peut le voir à saturation à la télévision aujourd'hui,  les Bizétois se péparèrent avec sérieux à cette rencontre, en programmant quelques séances d'entrainement de tirs au but.

Voici quelques photos de ces épiques moment sportifs.  Les joueurs s'en  souviennent-ils encore ?
Rafraîchissons leur mémoire !













mardi 1 septembre 2015

Autrefois, la cigarette ! Maintenant, la tablette !

Si on n'écrit pas les souvenirs, ils risquent fort de s'oublier.
De plus, lorsqu'on les racontent… les jeunes n'écoutent même pas, trop affairés par leur tablette pour "communiquer avec les amis" !
Que faire donc pour empêcher que la mémoire de notre mode de vie  des années Sixties et même antérieurement, ne tombe aux oubliettes ?

En voici une toute petite facette, bien illustrée par cette précieuse photo !

1961 - 62 (?) Nous formions un groupe de "dirigeants" du patronage ! Notre obéissance infaillible à la pratique religieuse nous imposait d'assister endimanchés à la messe dominicale de 10 heures !

Notez… Endimanchés !  C'est-à-dire habillés des "habits de dimanche" !  En flamand, ils diraient : "Met de beste kleren" !  Un idiome qui veut bien dire ce que cela veut dire : "Avec les meilleurs habits".
Pour se rendre à l'heure à la messe, nous avions le choix : la marche à pied, ou le vélo ! Les vêtements de cycliste n'existaient point à l'époque.
Après l'office, l'habitude s'était installée de se regrouper autour du Président, M. René Daeren, pour discuter de tout et de rien, sans bien savoir "comment il dirait ça",  pour préparer l' "après-midi de patro" à occuper la cinquantaine de gosses à jouer, à chanter ou… à chamailler !

Mais ces rencontres avaient aussi le but de souder le groupe par… devinez quoi ?
Grand fumeur, l'ami René tenait surtout à présenter son paquet de cigarettes "Richmond" à tout le monde. Et l'un après l'autre, on retirait délicatement une cibiche que nous grillions ensemble après l'avoir, très cérémonieusement, bien allumée avec un superbe briquet "Ronson". Les uns inhalaient déjà la fumée. D'autres la resoufflaient aussitôt mais lentemant par les narines pour faire comme les adultes qui réfléchissent !

Franchement, cela m'amuse encore de repenser à ces scènes de camaraderie où la politesse interdisait de  fumer seul ! On se partageait volontiers le paquet qui ne valait, à l'époque… environ 20 francs belges.

Aujourd'hui, j'en suis encore plus heureux d'avoir réussi à éliminer, depuis  + 40 ans,  cette horrible et nuisible habitude.