lundi 30 novembre 2015

Pardonnez-moi, ce n'est pas parfait mais…l'intention est bonne !

Le temps passe si vite !
Et je ne me suis même pas rendu compte que les photos de mes notes précédentes, étaient déjà parues l'an dernier, à pareil moment. Veuillez m'en excuser !
Bien vite, dans ma vieille boîte de négatifs, je vous en cherche d'autres, en espérant qu'elles soient inédites.
Pour votre plus grand plaisir de reconnaître les gens… et vous mettre dans l'ambiance.





dimanche 29 novembre 2015

En souvenir de Louis, Roger !

Mes petites-filles sont-elles "Mountches"ou "Bas-Mountches" ?
Ce surnom des Warnetonnois et Warnetonnoises prend-il une forme féminine ?
Tiens, temps qu'on y est, les habitants de Warneton prennent-ils deux "n", comme écrit ci-dessus ?
Enfin, dernière question pour jeunes papas et mamans : qui campait le personnage de St-Nicolas lorsqu'ils dansaient encore sous l'oeil sévère de Roger !  Roger ?  Quel Roger ?

Encore quelques photos pour vous rajeunir ! 









samedi 28 novembre 2015

...A tant qui aura des "Mountches" sur la terre...

La traditionnelle fête warnetonnoise nocturne approche… enfin !
Non seulement les enfants de Warneton s'en réjouissent déjà, mais aussi les parents qui s'organisent pour y festoyer joyeusement; chaque famille étant respectueuse de ses habitudes.
Des Comitards de la Fête des Mountche, heureusement infatigables, seront sur le pied de guerre, non pas, à l'aide de leurs fusées-bengale,  pour "terroriser" les gamins encapuchonnés de blanc, mais bien pour veiller à ce que toutes les rondes et farandoles se déroulent avec entrain et en toute sécurité.
D'autres se chargeront de faire le plein du panier d'oranges que le grand saint à califourchon s'amusera à vider au plus vite, pour faire taire les gosiers hurlant : "Par ici, St-Nicolas".
La joie sera dans les coeurs, partout, pour tout le monde, petits et grands. Elle sera plus grande encore si, parmi la foule rassemblée autour du… Monument aux Morts, quand les bons vivants de Warneton réussiront à capturer les poupées-fétiches des Mountches.

La tradition n'a pas voulu évoluer. Elle ne le pouvait pas !
Par conre, la forme a dû s'adapter au gré du succès de la fête qui est devenue, osons le mot, GRANDIOSE !

Durant une semaine, j'aurai le plaisir de vous présenter chaque jour, une série de photos prises… il y a une quarantaine d'années.  De quoi rafraîchir les mémoires et peut-être, raviver des souvenirs !





mercredi 25 novembre 2015

L'hiver sera-t-il rude ?

A propos de ma note précédente, mon ami Michel, du Gheer, météorologue passionné, me transmet un message que je vous livre volontiers en vous conseillant consulter souvent son site pour "savoir" le temps qu'il fera demain.

…"je m'abstiendrai bien de trouver ce qu'elles représentent tes jolies " fleurs" de givre. Il ' a pas fallu que la température baisse bien bas pour qu'elles refassent leur apparition.
Je ne crois pas avoir enregistré moins de - 0,8 le 23 novembre, mais il y a eu les refroidissements éoliens( les courants d'air) qui ont aussi fait chuter la température ressentie dont je n'ai malheureusement pas de statistiques... Faudra que je me mette à piocher pour enregistrer ca aussi… !"


Ci-dessous, une photo piquée de son site. En la cliquant, vous obtiendrez ses prévisions.


lundi 23 novembre 2015

C'est de qui ?

Comment résister à l'envie de photographier de telles oeuvres d'art si éphémères !
Certes, elles ne datent pas d'une cinquantaine d'années !   Mais, elles n'ont, au moment d'être lancées sur la toile, même pas 48 heures que déjà, elles ont disparues !
C'est de qui ?  Et cela représente quoi ?

samedi 21 novembre 2015

Souvenirs de planches et lever de rideau !

Ca y est !  L'hiver s'est installé pour quelques mois !  Il faudra prévoir à s'occuper agréablement et utilement durant les soirées bien plus longues depuis le dernier changement d'heure.
Pour ce faire, les amateurs des planches s'affairent à mémoriser des rôles, à répéter des jeux de scènes, à monter des décors plus vrais que nature. Tout cela pour présenter et jouer à plusieurs reprises, une pièce de théâtre qui n'a d'autre but que de divertir leurs familles, leurs amis et les adeptes du rire !
Applaudissements !

Voici quelques vieilles photos prises vers les années 1963 - 65 lors de comédies présentées par le Patro du Bizet, sur la scène de "l'ancien couvent des Pères".
Qui en étaient les acteurs, qui les a grimés ! Quels en étaient les titres ?  A vous de deviner !









jeudi 19 novembre 2015

Pour qui connait le coin !

Une "rue" qui s'avance vers les champs, vers l'orée d'un bois !
A voir la photo, la chaussée est en cours d'installaltion.
Aucune maison n'apparait, ni à gauche, ni à droite.
Sauf, ce petit bâtiment qui laisse deviner le caractère agricole du lieu.
Quel est le nom et la raison de cette voie publique "en devenir" ?




mardi 17 novembre 2015

Dommage d'avoir supprimé le cachot !

La Gendarmerie des années 70, (une époque quand déjà le coq wallon s'exhibait allègrement lors de réunions "officielles") était-elle plus efficace de la police fédérale et notre police locale d'aujourd'hui ?
Je n'ose y répondre. D'ailleurs, n'ayant jamais eu de démélés avec elle, je n'ai que du respect pour son travail et ses missions.
Toujours est-il que mon petit pays qui attire maintenant toutes les attentions de la planète, a déjà jouï, dans le passé, d'une bien piètre réputation clamée jusqu'aux USA : la Belgique ?  Un pays de pédophiles !
Il en sera de même, à partir d'aujourd'hui, depuis le dernier week-kend : la Belgique ? Un pays de terroristes !
Sans user de l'expression de Nicolas S. prévoyant d'utiliser un Karcher, notre ministre de l'Intérieur a déclaré les mêmes intentions. Et personne s'en offusque.  L'opposition se tait. A propos de Mme Galant aussi, maintenant ! Pourquoi ce silence subit ? Sans doute pour mieux écouter les comptes-rendu d'un procès qui s'ouvre à Charleroi !

Je reviens à ma vieille photo représentant l'autorité communale, avec les brigades de Gendarmerie. De Comines et Ploegsteert !  Ils accueillaient un capitaine reconnaissable à ses trois étoiles, suivant les grades de l'armée.  Et, détail comique pour les gens attablés : ils trinquent au vin rouge ou blanc, et quatre fument dans la salle du Conseil !
Vivons avec notre temps : la société veut tout intedire, mais… il n'y a plus de cachot !

lundi 16 novembre 2015

Silence !!! pour les victimes du 13 nov. 2015 à Paris !

Aah !  Le "Devoir de Mémoire", c'est bien ! 
Mais, le "devoir de prévoir", c'est mieux ! 
Notre stèle aurait-elle culbutée ?
Il est bientôt midi !  Je fais silence ! 
Non pas par "devoir", mais par compassion !  

vendredi 13 novembre 2015

La fête des musiciens, à Ploegsteert

Les années passent si vite ! Les traditions se respectent, heureusement ! Mais les modes changent avec le temps !
A la veille de la fête cécilienne annuelle de l'Harmonie Royale des Vrais Amis de Ploegsteert, un petit coup de "Rétro-Viseur" aidera probablement les musiciens et les sympathisants de la société musicale à se souvenir de ceux qui contribuèrent à l'existence de la phalange.
Ils ont tenu la baguette du chef !









dimanche 8 novembre 2015

Un semi-marathon du Souvenir, à courir dans la joie !

Depuis qu'il existe, le semi-marathon du Souvenir, de Ploegsteert, vit chaque année, la participation de nombreux joggeurs locaux. En exemple : l'équipe des Cadets de CBP de l'époque. Ils étaient une quizaine !  Et sans doute, autant d'autres, perdu dans la masse des participants, lors du départ.
Les aurait-on oubliés ?
Voici quelques clichés, pris il y a belle lurette, et présentés en vrac, pour votre plaisir de vous y revoir, ou de les reconnaître !












samedi 7 novembre 2015

Des Spaghettis pour acheter des tapis !

Dimanche, le club de gymnastique "les Gars de la Lys" propose son repas Spaghetti servi à l'école de la "Fédération Wallonie-Bruxelles", pour ne pas dire de la "Communauté Française, de la rue d'Armentières à Ploegsteert".
Allons, allons, pour faire simple : disons "à l'Ecole de l'Etat" !

Dernièrement, nous avons pu apprécier et applaudir une exhibition de ce que peuvent faire les gymnastes féminines du club. C'était lors de la soirée du Mérite Sportif 2014-10---2015.

Il y a près de 25 ans, les "Gars de la Lys" donnait déjà l'occasion de voir les performances des membres du club. C'était au temps de Joseph et sa soeur, ainsi que de Marjorie !
En voici quelques souvenirs :












jeudi 5 novembre 2015

Faut vivre avec son temps ! disait-on !

C'était au temps où la Ville de Comines-Warneton décida de ne plus ramasser les "encombrants" déposés par les riverains devant leur domicile.
Elle décida que les citoyens ramenassent leur "brol" eux-mêmes sur la place du village.
Le tri sélectif n'existait pas. Comme c'était beau à voir !
Quand la benne était remplie, on jettait à côté, sur un tas. Indifféremment, on y ajoutait vieux fers, matelas, bois pourris...
Et les amateurs d'antiquités et brocantes y restaient de "faction" durant les deux (?) jours pour récupérer ce qui était récupérable.



mercredi 4 novembre 2015

C'était dans la bonne humeur !

Une dernière photo…pour finir !
Avec une dernière question : c'était où, c'était quand, c'était pourquoi ?


dimanche 1 novembre 2015

Faire confiance, le peut-on encore aujourd'hui ?

1968 !
La société d'habitations sociales "La Lys", administrée par feue Mme Geuten,  venait d'achever une série de 24 (?) maisons construites par l'entreprise de maçonnerie, Loridan de Comines.
Aussi, la "cité Paul Rose" parvenait ainsi à ne plus être un "cul de sac", mais s'ouvrait sur une nouvelle rue baptisée "rue de la Lys" pour remplacer le méconnu "Chemin Delcauwe".
Lors de la remise des clefs aux bienheureux futurs locataires sélectionnés, et surtout grâce à l'insistance de l'entrepreneur  Loridan auprès de la gestionnaire, "Madame Gut'", comme on l'appelait communément au Bizet,  j'eus la chance d'être "récupéré", au terme des rendez-vous;... la séance étant déjà close. Bizarrement,  mon nom avait été biffé en rouge de la précieuse liste.
Dans la petite cabane de chantier, elle fit confiance à l'entrepeneur qui me connaissait pour lui avoir servi son "Stalton", à la Briqueterie de Ploegsteert.
- "Je fais confiance à Monsieur Loridan, et je vous donne une maison. Mais pourquoi êtes-vous barré sur la liste ?"
Je n'ai jamais connu la réponse.  Encore moins celui qui a utilisé le crayon rouge.  Un même crayon que celui utilisé dans les isoloirs !

Six mois après mon enménagement dans ma nouvelle maison, pavoisée pour la circonstance,  la société "La Lys" eut l'honneur d'inaugurer la rue, en présence du Ministre Breyne et des personnalités politiques locales guidées par le bourgmestre de l'époque, ceint de l'écharpe mayorale, M. Théophile Poupaert.
Près de 50 ans plus tard, j'ai le plaisir de vous montrer quelques diapositives prises lors de ce rarissime événement ministériel de l'ancienne commune de Ploegsteert.
Sans bousculades, le ministre a coupé le ruban tricolore avec toute la solennité requise, sous le regard ému  de Madame Geuten à qui je n'ai eu guère (et je le regrette) l'occasion de la remericier de la confiance qu'elle m'a faite !  Considérons que par ce billet : c'est fait !





En attendant l'arrivée des personnalités.