jeudi 30 août 2018

Citation vérifiée !

"Le temps ne respecte pas ce que l'on fait sans lui !"
C'est une citation de  Paul Morand (1888 - 1976) datant de 1941.

A Warneton,  en cette année des élections communales, les sportifs pourront constater très prochainement  que cette réflexion est diablement exacte.
Autant la construction de la salle des sports a été rondement menée en 1975-76, juste avant les fusions de communes, autant les travaux de rénovation plus que nécessaires après une trentaine d'années de bonne utilisation par les associations sportives et locales, se sont fait attendre pour ne pas dire  frappée d'un moratoire.

Mais, ouf...  dans "Vivre à Comines", je lis que l'inauguration de la rénovation de cette salle repensée, agrandie et remise à neuf et fonctionnelle se fera tout prochainement.

Voyez cette photo, elle fera partie du passé !

Photo prise au cours d'un stage de tennis, en juillet 2015



lundi 27 août 2018

Il n'y aura plus de "pot commun" !

... "les votes en case de tête récoltés par une liste seront comptabilisés uniquement pour déterminer le nombre d'élus auxquels cette liste a droit. Une fois le nombre d'élus déterminé par liste, ceux-ci seront tout simplement désignés en retenant le nombre requis dans la liste des candidats classés par ordre décroissant de leurs voix de préférence."

Donc, voter uniquement en case de tête ne sert qu'à renforcer la liste pour l'attribution des sièges mais ne donne aucune priorité à l'un(e) ou l' autre candidat-e de cette même liste.
C'est vrai, qu'autrefois, les partis recommandaient uniquement le vote en case de tête !
Pourquoi ?
Les électeurs se sentaient rassurés de... "ne pas se tromper" de noms.
Mais ce conseil donné par les dirigeants les avantageaient énormément grâce au "pot commun" par rapport aux candidats du "ventre mou" de la liste !

Donc... le suspense sera gigantesque en octobre prochain ! 


samedi 25 août 2018

Rien dire et laisser faire !

Ce titre n'a rien à voir avec l'article qui suit, mais j'aime cette expression en opposition à celui de ma note précédente.
Horn !   Son talent et son style n'ont probablement plus de secret pour les amis du Rétro-Viseur.
Mais qui était-il ? Il était né en 1909, l'âge de mon père !
Faites connaissance en lisant l'extrait de journal suivant :


jeudi 23 août 2018

Bien faire et laisser dire !

Le "Rétro-Viseur" vous propose un énorme retour en arrière, grâce à ce dessin de Horn !   Oui, Horn... toujours lui !  Son croquis paru dans Le Soir,  date d'août 1948 !!
Bien sûr, personne d'entre nous, amis lecteurs, ne se souvient des exploits sportifs réalisés par les athlètes croqués et, de plus,  qu'on n'a pas du tout connus.

Exceptionnellement, je vous invite à observer scrupuleusement chacun des visages dessinés :  les reconnaitriez-vous dans la réalité  tellement la ressemblance devait être frappante !  Assurément !
Ensuite, regardez bien l'allure et les gestes de sprinters, sauteur ou autre lanceur de poids : les techniques parfaites propices aux belles performances n'ont pas changé depuis plus de 70 ans !

Quant au dessin lui-même, le style de la ligne claire adopté par le caricaturiste Horn s'enrichit d'ombres discrètes transpire d' un dynamisme certain lors des compétitions. Et sans oublier deux dames qui participent aussi  !

C'est beaucoup d'éloges certes, mais son talent (comme celui de Bairnsfather)  mérite d'être connu !



 

mercredi 22 août 2018

Jetez vos tablettes, et redécouvrez un "nouveau" jeu !

Il nous reste quelques jours de vacances !
La rentrée, c'est pour bientôt !
En attendant, amusez-vous et divertissez-vous avec ce jeu d'un autre âge :  le jeu de l'oie, mais adapté au Tour de France, par notre vieil ami caricaturiste Horn.
Pour reproduire ce jeu sur un carton, je n'ai qu'un conseil à vous donner : débrouillez-vous !


mardi 21 août 2018

Vainqueur au sprint ou en solitaire, quelle différence ?

Sauf qu'il et elle doivent leur victoire sur  un "dernier coup de rein" donné sur la ligne d'arrivée (expression que j'emprunte à mon ami Damien M. ) en franchissant la ligne d'arrivée, à Ledegem et à Wervik, les frère et soeur Castrique,  Alana et Jonas,  sprintant pour Lotto Soudal,  méritent bien tous les honneurs illustrés sur ce dessin de Horn.
Très cordialement, le "Rétro-Viseur" les félicite pour leur exploit, réalisé le même week-end, après avoir réussi à prendre, tous deux, le dessus sur leur malchance inhérente au sport cycliste tout récemment.

Vos bouquets de vainqueur sont aussi jolis que votre sourire !

Le bénévolat n'est pas une obligation !

Dans notre fière ville coincée à bâbord de ce qui flotte sur la rivière d'or qu'on dit Lys, nombreuses sont les disciplines sportives qui s'y pratiquent avec succès, tant au point de vue performances qu'en adhésion. Pour parvenir à tout ce qu'a dessiné notre talentueux caricaturiste du moment, Ferdinand Van Hooren, dit HORN, s'il faut disposer des infrastructures nécessaires,  rien ne serait possible sans la participation de gens bénévoles et volontaires qui veillent bien donner de leur temps et payer de leur personne pour tout organiser : entrainements, déplacements, compétitions,... et tout le reste !

C'est à ces gens-là qu'avec ce croquis, je veux tirer mon chapeau !

lundi 20 août 2018

Seraient-ils dingues, ces supporters ?

Je viens de lire, grâce à la prose de notre ami Walter, que le match de foot de la Jespo contre Lombardsijde a été conclu vite fait bien fait.
Ici, ce n'est ni la faute de Trump ni de Francken, mais bien d'une canicule réchauffant bien les racines du gazon, mêlée  à des trombes d'eau déversées juste après une belle tonte, encore que...
Cela a dû probablement échauffer les esprits dans un camp ou dans l'autre, mais... suite à cette anecdote, je ne peux résister  à vous proposer un dessin du caricaturiste Horn  du "Soir"  qui nous rappelle les commandements du bon supporter.  
C'est pour rire ou sourire, évidemment... sans l'intention de viser quelqu'un !


dimanche 19 août 2018

Ma - gni - fique !

Quel magnifique spectacle pyrotechnique féérique et impressionnant que fut, il y a un mois, le feu d'artifice lancé par la Ville à l'occasion de la fête nationale.
Photographier complètement ces gerbes colorées lumineuses qui explosent dans le ciel obscur relève déjà d'un certain savoir-faire pour qui veut les immortaliser.
Plus difficile encore, dessiner sur papier tout l'enthousiasme ressenti par les spectateurs au moment du fracas explosif de ces milliers d'étincelles  me semble presque impossible.
Pourtant le caricaturiste Horn l'a fait en 1958 !   Cette trempe d'artistes-là existe-t-elle encore à cette heure-ci ?
Voyez et "lisez" sont admirable dessin !


samedi 18 août 2018

Planète foot foot foot...

Près de 50 ans plus tard...  c'est encore d'actualité !
Merci au dessinateur Horn, du Soir, pour cette "description".


dimanche 5 août 2018

Découvert sur FaceBook ! Des souvenirs sportifs oubliés !


J'aime ce dessin de Horn !  Admirez-en les détails !  Respirez-en l'ambiance d'antan !

De son vrai nom Fernand Van Horen (1909-2005),ce dessinateur bruxellois né au Congo fut le caricaturiste, principalement sportif, du quotidien « Le Soir » (Belgique) de1936 à 1990. Il réalisa pour ce journal près de 10000 dessins.

samedi 4 août 2018

Où trouver de l'eau claire pour un bain de pieds ?

Quel serait notre immense plaisir à renouveler, aujourd'hui,  ce bain de pied dans un ruisseau ardennais qui dévale en cascatelles, sous des frondaisons bien fraiches qui nous abriteraient d'un soleil caniculaire et... assommant.


Mais voilà, on ne peut être et avoir été.  Entre 73 ans à Comines-Warneton et 19 ans à Sosoye, plus d'un demi-siècle s'est ajouté à nos compteurs.  Mais les souvenirs nous sont restés intacts.

Pour les revivre, je vous propose de cliquer  ici : C'est le blog des anciens patronnés du Bizet, écrit il y a 10 ans.... déjà !

mercredi 1 août 2018

C'était un rendez-vous poli....

En octobre 2012, lors d'un curieux speed-dating  à la recherche d'affinités politiques, initié par un journal,  nous n'étions que trois : deux demoiselles et moi, un citoyen-briscard bientôt septuagénaire !
Des trois listes en piste, les "big boss" daignèrent jouer le jeu  de séduction : c'est à dire que, lors d'un bref entretien particulier de cinq minutes avec chacun des  3 "lecteurs-électeurs" du Sudpresse, il leur fallait nous motiver à accorder notre suffrage.
Cinq minutes !  Chronomètre en main !   Et dire que je leur avais préparé chacun une question nécessitant 120 secondes pour la poser !! Malgré mes interrogations voulues ambigües, il ne leur resta que trois minutes pour y répondre tout en nous appâtant de meilleur de leur programme !

J'ai retrouvé cette photo, six ans plus tard, en me laissant un sentiment bien embêté en la revoyant.
Gilbert, pauvre Gilbert, un trop grave accident de santé ne l'a pas épargné et l'a exclu, sans prévenir, de la vie politique de sa ville qu'il tint à bout de bras durant 25 ans.
Luc, qui ne reviendra pas cette année, s'est vu nommé échevin par le hasard d'un statut spécial. Dans l'opposition durant la première année, il adhéra à la majorité ensuite pour s'occuper de la santé et du tourisme.  Ouais....
Enfin, Chantal, sera à nouveau présente sur sa liste, mais en deuxième place. Quel recul !  Avec la suppression de l'effet dévolutif du vote en case de tête, elle aurait pu tout aussi bien la "pousser" sa liste, ensemble, avec les nouveaux  !  Car ce n'est pas ses attributions scabinales qui l'ont fatiguée !

Bref....
Je dis cela !   Je ne dis rien !  Je ne cherche pas de polémique. Je donne mon avis, c'est tout,  sur cette législature qui se termine.

photo : Sudpresse