mardi 31 janvier 2017

- "On est en plein dedans ! "

Mon fraternel, Pierre, de Dico-Collection m'envoie en raisonnement mathématique fiscal que je m'efforce de comprendre. Le voici, pour le partager avec vous, chers concitoyens contribuables qui pensez être corvéables à merci. 
Crésus recevant le tribut d'un paysan. Claude Vignon, 1629. Musée des Beaux-Arts de Tours.

Prenez 5 mn, c'est drôle, et juste !

Le principe des impôts semble pouvoir s'expliquer par une logique assez simple.
Mais beaucoup pourtant, ne le saisissent pas toujours … 
Comme c'est la saison des taxes, laissez-moi vous l'expliquer en termes simples que tout le monde peut comprendre.
Imaginons que tous les jours, 10 amis se retrouvent pour boire une bière et que l'addition totale se monte à 100 euro.
(On reste dans le simple : cela ferait 10 euro par personne !)
Mais nos 10 amis décidèrent de payer cette facture selon une répartition qui s'inspire du calcul de l'impôt sur le revenu !
Ce qui donna ceci :
Les 4 premiers (les 4 plus pauvres !), ne paient RIEN. Le 5ème paye 1 euro
> Le 6ème paye 3 euro
> Le 7ème paye 7 euro
> Le 8ème paye 12 euro
> Le 9ème paye 18 euro
> Le dernier (le plus riche !) paye 59 euro.
Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour à boire leur bière et semblaient assez contents de leur arrangement.
Jusqu'au jour où le tenancier décida de leur faire une remise de fidélité !
« Comme vous êtes de bons clients, j'ai décidé de vous faire une remise de 20 euro sur la facture totale .....vous ne payerez donc désormais vos 10 bières que 80 euro ! »
Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon qu'ils auraient payé leurs taxes. Les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement.
Mais comment les 6 autres, (les clients payants) allaient-ils diviser les 20 euro de remise de façon équitable ???
Ils réalisèrent que 20 euro divisé par 6 faisaient 3,33 euro. Mais, s'ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le 5ème et 6ème homme , devraient être payés pour boire leur bière !!!
Le tenancier du bar suggéra qu'il serait plus équitable de réduire l'addition de chacun d'un pourcentage du même ordre.
Il fit donc les calculs ... ce qui donna ceci :
> · Le 5ème homme, comme les quatre premiers ne payeront plus rien. (un pauvre de plus !)
> · Le 6ème payera 2 euro au lieu de 3(33% réduction)
> · Le 7ème payera 5 euro au lieu de 7(28% de réduction)
> · Le 8ème payera 9 euro au lieu de 12(25% de réduction)
> · Le 9ème payera 14 euro au lieu de 18 (22% de réduction)
> · Le 10ème payera 50 euros au lieu de 59 euro (16% de réduction)
Chacun des six « payants » paya moins qu'avant et les 4 premiers continuèrent à boire gratuitement!!!
Mais ...une fois hors du bar, chacun compara son économie :
« J'ai eu seulement 1 euro sur les 20 euro de remise ! » , dit le 6ème et, en désignant du doigt le 10ème il ajouta : « Lui, il en a eu 9 !!! »
« Ouais ! dit le 5ème, j'ai seulement eu 1 euro d'économie moi aussi ... »
« C'est vrai ! » s'exclama le 7ème « pourquoi le 10ème aurait-il 9 euro d'économie alors que je n'en ai eu que deux ? ... c’est anormal que ce soit le plus riche qui bénéficie de la plus importante réduction ! »
« Attendez une minute » cria le 1er homme, « nous 4 n'avons rien eu du tout ... donc, ce système exploite les pauvres !!! »
Les 9 hommes cernèrent le 10ème et l'insultèrent ... et le lendemain notre 10ème homme, (le plus riche !) ne vint pas boire sa bière !
Aussi, les 9 autres s'assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer leur note, ils découvrirent quelque chose d'important :
Ils n'avaient pas assez d'argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l'addition !
Et cela, mes chers amis, est le strict reflet de notre système d'imposition.
Les gens qui payent le plus de taxes tirent le plus de bénéfice d'une réduction d’impôts, mais ceux qui ne paient pas d'impôt s'estiment lésés !
Taxez les plus forts, accusez-les d'être riches et ils risquent de ne plus se montrer désormais ...et d'aller boire leur bière à l'étranger !!! 

Moralité : Pour ceux qui ont compris ...aucune explication n'est nécessaire !!!
                 Pour ceux qui n'ont pas compris ...aucune explication n'est possible ! 

                                                                Signé : David R. Kamerschen, professeur d'économie.

dimanche 29 janvier 2017

Que serait-on sans nos blogs ?

Jusqu'au 31 janvier, il n'est jamais trop tard pour adresser des voeux de Nouvel'An.
Depuis une dizaine d'années maintenant, si pas plus, un groupe bien sympathique et toujours bienvenu de correspondants de presse, de photographes-blogueurs, de passionnés de la toile numérique  s'affairent inlassablement à faire briller tout ce qui se passe dans notre petite enclave et de relater les petits potins concernant le monde associatif, patriotique, politique, sportif, musical, scolaire, culturel,… que sais-je encore !  Bref, ils proposent de la bonne info pour qui veut "se tenir au courant de ce qui se passe".
N'est-il pas temps de reconnaître tout le bénéfice que la ville, les clubs, les citoyens en retirent quotidiennement par le biais des photos, des textes, des annonces, des notes qui paraissent régulièrement sur les blogs ?
Cette réflexion…  j'ai voulu la dessiner !


vendredi 27 janvier 2017

Une déclamation oubliée encore vraie… pour autant que….

Un enfant, au bout d'une route,
Trouva tout à coup deux chemins.
Il s'arrêta, rempli de doute,
Roulant son chapeau dans ses mains.

Fallait-il prendre à gauche, à droite,
Ou bien rester là jusqu'au soir ?
Sur un arbre, une planche étroite
Portait une inscription en noir.

Mais l'enfant ne savait pas lire,
Il eut beau se gratter le nez,
La planchette ne put lui dire :
«C'est par ici, petit, venez !»

Par bonheur, une paysanne
Vint et le tira d'embarras;
Elle lui dit : «Suis bien mon âne,
Et jamais tu ne te perdras !»

Le jeune enfant baissa la tête,
Et contre lui-même, il boudait,
D'être conduit par une bête,
Et d'être plus sot qu'un baudet.

Si tu veux connaître ta route,
Mon petit, quand tu seras grand,
Instruis-toi bien, car il en coûte,
De passer pour un ignorant.

lundi 23 janvier 2017

Feraient-ils le guet ?

Ca y est !  Je me suis fait avoir par la "Zone Bleue" sur la place Ste-Anne à Comines-Warneton !  Un bête oubli du disque derrière le pare brise dû probablement à une signalisation adéquate plus que douteuse. De plus, aucun marquage bleu au sol n'indique la restriction, contrairement à la place du Marché.
Première remarque : j'ai quitté mon véhicule à une telle heure. La "prune" m'est tombée cinq minutes plus tard !  
Ensuite, lors de la lecture de l'avertissement-extrait de rôle, plusieurs inexactitudes me sautent aux yeux. Je porte réclamation, en bonne et due forme.  Mais….   rien ne fait.  Le Collège Echevinal, très probablement après avoir examiné attentivement mes doléances, a décidé de ne m'accorder aucun dégrèvement.  et conclut en me souhaitant bonne réception de la présente et me prie de croire à l'assurance de sa parfaite considération.
Soit, mais la formule de politesse, je la trouve un rien hypocrite !
Par contre, mon petit dessin ne l'est pas : il traduit une impression de l'opinion publique…



lundi 16 janvier 2017

Je scrute plus que je n'écoute !

Comme vous devez vous en douter, j'aime écouter les débats politiques en période électorale, qu'elle soit belge ou française. Ainsi, j'estime mieux faire connaissance avec les candidats que par la lecture des gros titres des médias subsidiés et les articles filtrés qui veillent à garder sous silence les bonnes idées.
Seulement, apprécier objectivement ces programmes neufs comporte un risque : celui d'être catalogué de populiste, d'extrémiste, de communiste, d'anarchiste, de facho, de démagogue, de raciste, voire de nazi,  car, en démocratie, on n'a pas le droit de penser autrement que le "bien-pensance".  C'est ce qui se passe en ce moment, partout, à travers la planète !

Dimanche soir, j'ai pris beaucoup de plaisir à croquer les candidats de la "Belle Alliance Populaire" pour ne pas dire la primaire des Socialistes.  Une dame élégante, cinq BCBG tirés à quatre épingles et un sosie qui  sortait du lassant conformisme. A milieu de leurs tronches toutes bien différentes, leur regard traduisait leur tempérament.  Bien vite, j'ai saisi mon crayon pour dessiner leur faciès ou leur profil… au cas où ils deviendraient des personnages de BD, ce tout en essayant de traduire leur caractère.

Ai-je bien réussi ?

dimanche 15 janvier 2017

L'unique… Miss Bizet ! C'était… il y a 40 ans !

Tandis que sont commencées les répétitions auxquelles participeront douze demoiselles briguant le titre de "Miss Comines Franco-Belge" pour nous présenter un fort joli spectacle le samedi 4 mars prochain, je déniche tout d'un coup deux photos vieilles de 40 ans déjà.
Elles concernent le seul concours qui a eu lieu au Bizet,  organisé sous chapiteau et par le Comité des Fêtes de l'époque, pour choisir la première miss du village, et de ses deux dauphines.
Je les propose à votre examen en espérant que vous réussirez à identifier la gagnante de cette couronne.
Elle est très bien connue et encore toujours bien active aujourd'hui !
A vos souvenirs !



samedi 14 janvier 2017

L'histoire se répéterait-elle ?

20 ans vont passer !
Il m'est revenu en mémoire un petit dessin de l'époque qui illustrait bien l'ambiance qui pouvrait régner au sein du Conseil Communal, à Comines, à propos l'efficace sens unique du Bizet.
Aujourd'hui, une telle scène risque-t-elle de se reproduire concernant la brûlante actualité qui préoccupe fortement tous les citoyens de C-W, nos concitoyens !
Voilà le commentaire ajouté à ce dessin, en 1997 !

"8 novembre 1997
Le nouveau et fameux sens unique du Bizet est mis au vote durant une séance du Conseil Communal. Du même groupe politique, les conseillers Castrique et Vandeskelde en viennent presque... aux poings. Freddy Descamps (PRL) les invite à un peu plus de calme."


Pour compléter cette note rigolote, je pose une question : "Qui oserait prendre la relève de notre ami Jeannot ?"



vendredi 13 janvier 2017

Sur quel pied faut-il danser ?

Souvent, n'est-il pas rétorqué : "C'est de la caricature ! " quand on n'a pas d'autres réponses !
Il n'empêche que cela m'a beaucoup amusé de croquer deux de nos ministres wallons qui ont contré illico des décisions prises par l'Autorité Communale du même bord et de ma ville..., d'après ce que j'ai pu lire sur mon petit "ordi".
L'un est venu en novembre dernier découvrir notre enclave et notre bizarre "route express", ainsi qu'un bel home et une charmante crèche, fraîchement neufs. L'autre, qui ne s'est pas aperçu du détournement d'un tonneau de fric (2.000.000 €) d'un de ses offices ministériels, en février 2016 pour aujourd'hui décider qu' ici, il n'y a pas encore assez de débits de tabac !
Notre homme-orchestre échevinal a dû, suite à cela, changer son écharpe et son fusil d'épaule pour… mettre tout le monde en colère !  Mais… il est vacciné, sachez-le bien !


jeudi 12 janvier 2017

Un titre accrocheur engendre la rumeur !

Evidemment que oui !
L'autre jour, le 2 janvier, sur le blog de notre ami Damien, on pouvait lire en gros titre : "L'élection de Miss C-W en péril"… puisqu'une seule et certainement charmante demoiselle y avait posé candidture.
Autant cette info m'avait étonné et un peu déçu, autant j'ai eu envie de croquer ma tristesse de savoir que ma ville serait sur le point de perdre une grosse partie de  son charme.
Heureusement, aujourd'hui, les blogs de Rudy et Damien nous annoncent l'inscription d'une douzaine de jeunes filles prêtes à tenter de conquérir de titre fort envié de Miss Comines-Warneton !

Bon ! Tant mieux.  OK, mon dessin est donc depuis devenu obsolette.  Mais je vous le montre quand même parce que je le trouve amusant et que… le moulin y figure avec son lancer de faluches !  Car, cela aussi, c'est charmant et pittoresque !


lundi 9 janvier 2017

Enfin !… une visite imaginaire !

Promouvoir le tourisme ?…. Mais à quoi cela peut-il bien servir ?… A vanter les richesses naturelles, culturelles, historiques, artisanales, folkloriques, économiques de toute une ville pour mieux la faire connaître ?… Et pour en retirer quoi ?…Attirer des visiteurs dépensiers, des clients intéressés, des touristes curieux ?…  Séduire des investisseurs ?… Offrir de l'emploi sur place ?… Développer le B&B ?… Booster l' Horéca ?...
"Poser la question c'est y répondre !" me rétorquera-t-on très certainement !  Indiscutablement, c'est tout à la fois !

J'ai rêvé que le plus vieux citoyen de Bruxelles et qui nous connait, avait pris le train pour venir découvrir notre enclave sans savoir où aller en premier :  à Warneton ou à Comines. Le réseau féroviaire belge étant ce qu'il est, il ne lui fallait surtout pas rater la descente à la bonne gare de Komen pour se diriger vers le "centre-ville" afin de s'informer sur les "curiostiés à voir" !

Vite, un papier, il faut que je crayonne cette visite imaginaire !



 

samedi 7 janvier 2017

On va "s'autoflageller" avec nos sous !

Cette année, 2017, le devoir de mémoire consacré à cette première guerre mondiale va céder  tout doucement la place au rappel du 40e anniversaire de la fusion des communes. Par ce mélange des différentes autorités communales gérant les ville et villages de notre sympathique petite enclave de 2 x 9000 habitants, nous, les citoyens du Grand Comines avons été forcés de pratiquer… "la solidarité contraignante".  On ne va pas s'en plaindre, puisque c'est devenu une habitude. Voire… une richesse culturelle et folklorique.

La "route express", qui n'aura bientôt plus que le souvenir de son appellation populaire, va encore devoir s'encombrer de "bazar" et de panneaux qui obligeront les conducteurs à avoir l'oeil sur les signalisations trop abondantes et souvent obsolettes, ainsi que sur leur "cadran kilométrique", au détriment d'une vue attentive de "la route" partagée avec… des tracteurs.  L'accès de la RN58 aux lourds engins agricoles  renforcera une meilleure sécurité évidente pour les riverains du "tout Warneton". N'est-ce pas cela le plus important ?

"Mais pourquoi faire compliqué quand il y a moyen de faire simple ?"
Ces radars-tronçons seront une plaie !  Assurément !   Débarrassez-moi cette voie rapide de tous ces triangles "route dégradée sur x km",  ces énormes panneaux de sortie à 1000, puis 500 m, et encore doublé près de la bretelle, ces carrés sur pointe "route prioritaire",  etc… par quelques rectangles annonciateurs de la présence éventuelle et du danger que peut représenter les véhicules lents chargés de patates.

Enfin, comme l'a dit l'échevin de la localité  où la "carotte des buralistes" règne en maître, ses citoyens devront se montrer solidaires des Mountches..

mercredi 4 janvier 2017

Il faudra contribuer encore plus !

Déjà le 4 janvier !   Les bons voeux deviennent tout doucement  une lassante rengaine au point qu'on en oublie les objectifs à se fixer !  Sauf…. pour les retraités, heureusement !  
En lisant l'actualité communale au travers de la presse et les blogs, et, à la réception d'une carte de "bonne année" annonçant l' anniversaire de "perle" du chef, il m'est venu l'idée de croquer une nouvelle tendance en matière de trésorerie communale.


En réfléchissant bien, cette manière de considérer l'autorité communale risque de créer un précédent qui nous renverra à la figure une réflexion telle que  :
- " Comines ???  Ils n'ont pas besoin de subsides ! "