lundi 22 décembre 2014

C'était leur "Gouter de Noël"

Après la "Christmas Truce" de St-Yvon, mon modeste petit blog va aussi s'accorder une petite trève : celle nécessaire pour fabriquer, façon-maison, mes déclicieuses petites gaufres de Nouvel An, selon la recette immuable de ma Maman.

Elle tenait énormément, comme beaucoup d'autres "ligueuses", à ce "gouter de Noël" que les membres de "Vie Féminine du Bizet" se réservaient annuellement, un dimanche après-midi de décembre.
Dans l'une des salles de l' "ancien couvent", ces dames se rassemblaient pour passer un bon moment "entre femmes"  et papoter autour d'une tasse de café, tout en grignotant une "coquille".
Après quoi, Suzanne, aidée de ses "sectionnaires" procédaient au tirage de la tombola de la … "Ligue des Femmes", … comme on l'appelait autrefois.

Votre "Rétro-Viseur" vous proposent cinq photos qui rappellent cet événement. Je vous invite à bien les examiner : beaucoup de visages vous sont connus !
Puissent leurs sourires vous émouvoir un court instant et vous souhaiter ainsi un "Bon Noël" !










vendredi 19 décembre 2014

Elle en a vu de toutes les couleurs !

Ca m'énerve parce que je ne la retrouve pas !…  Je sais que dans mon fourbi d'archives photographiques, il doit y exister une photo de la Fanfare St-André, alors qu'elle venait d'inaugurer, en 1952,  son tout premier costume : un uniforme qui ressemblait à celui des douaniers belges de l'époque. La veste était cousue dans un tissu marron foncé, le pantalon en tissu kaki. Quant au képi, il était aussi en kaki. Ooh, je l'ai souvent vu ce couvre-chef décousu entre les petites mains habiles de ma maman- chapelière. Il devait servir et reservir jusqu'à l'usure. Car en fonction  des démissions des musiciens et des nouvelles recrues, ce bien joli képi kaki de la fanfare devait  tantôt convenir pour une grosse tête, taille 59 et plus tard être seyant pour un jeune musicien au petit "tour de tête" !
A la Saint-Cécile, déjà en ce temps-là, il fallait que le société musicale puisse défiler avec classe. Et pour ma maman, l'approche de cette fête se présentait comme… la grosse saison derrière sa machine à coudre.

Voilà pour l'anecdote.
Je vous laisse quelques photos-souvenir en vous invitant à deviner, ou vous souvenir de la teinte du costume.  Et si vous être fort, dites-nous la date d'entrée en vigueur des différents uniformes.













mercredi 17 décembre 2014

L'une des premières reconstitutions de la Noël 1914, sur le Front

En 1999, à deux jours de la Noël, les "Khaki Chums" vinrent à St-Yvon pour revivre les conditions de vie que les Soldats Britanniques connurent à cette même époque, en 1914.  L'endroit choisi ne fut point choisi au hasard : ils se basèrent sur le plan précis que Bruce Bairnsfather dessina par rapport à la ligne du Front. Pour commémorer la Fraternisation de ce Noël 1914, ils y plantèrent une Croix qui devint au fil des années suivantes un lieu de receuillement pour de très nombreux visiteurs.

Quelques années plus tard (2001 ?) , à Messines, alors que la "Peace Tower" Irlandaise symbolisant la réconciliation venait d'être construite, un groupe de "Re-enacting" décida de revivre cette Fraternisation, tout à côté d'un blokhaus en béton, oublié là depuis 90 ans, au beau milieu d'une prairie. Au cours de cette création théâtrale nocturne commémorative, teintée d'une imagination débordante,  une chorale yproise donna aussi un concert ayant pour thème "Christmas".  Le foot ?  On en parlait pas encore !  
Voici, pour s'en souvenir, une petit clip réalisé à l'aide des "négatifs" retrouvés au fond de ma "Boîte à Souvenirs"


mardi 16 décembre 2014

Les pompiers seraient-ils des "mauviettes" ?

Parmi les clichés pris en compagnie des Sapeurs Pompiers de Ploegsteert, il m'aurait été facile de présenter quantité de photos illustrant… leurs urgentes interventions : accidents, incendies, inondations,
Après autant d'années passées, ces événements douloureux ont sans doute laissé de bien dramatiques souvenirs au sein des familles concernées.

J'ai préféré, pour honorer Sainte Barbe, leur patronne après le commandant, rechercher des photos plutôt réjouissantes, mémorisées en grains fins sur pellicules, à l'occasion de jeux ou de manoeuvres.
Si ces Soldats s'amusaient…. cela leur servait aussi d'entrainement. Il leur faut une bonne condition physique. Il leur faut du courage et du cran. Il leur faut aussi le sens de l'obéissance et du respect ! Et j'imagine : une bonne dose de camaraderie !

C'est vrai que pour devenir pompier, faut pas être une "mauviette"
Avotre bon plaisir en regardant quelques souvenirs !

















lundi 15 décembre 2014

Honneur aux Soldats du Feu !

Ste-Barbe !  Dans l'ancienne commune de Ploegsteert, la fête se célébrait une année à la paroisse St-André, l'autre à Sts-Pierre et Paul.
Avec le recul du temps, j'avoue avoir toujours éprouvé beaucoup de difficultés pour photographier les Pompiers,  bien rangés en peloton de Soldats du Feu, comme ceux de…. Warneton savait le faire. On l'a vu sur la note précédente. 
Devant mes insistances, le commandant Hovinne m'a toujours répondu en me narguant quelque peu  : "Chez nous, la discipline c'est moins important que l'efficacité.  Oh, tu tires comme ça !... ".  C'est vrai.  Mais, quand les Pompiers réalisaient qu'il leur serait agréable de se voir dans le journal, il se groupèrent autour de l'un d'entre eux, sans ordre hiérarchique dû aux grades. 
Aujourd'hui, ces clichés passent à la postérité. 
Mais je leur laisse le soin de corriger l'ordre chronologique, s'il le faut.  














jeudi 11 décembre 2014

mercredi 10 décembre 2014

Sans arbitre, point de foot-ball ! Sans comitards, non plus !

Pour le monde foot-ballistique local, cette journée de demain devrait être exceptionnelle !
Bigre, le Président de l' Union Européenne des Foot-Ball-Associations, M. Michel Platini, descend à Comines-Warneton pour inaugurer un Monument commémorant la Trève de Noël de 1914 à Saint-Yvon et durant laquelle quelques instants auraientt été réservés à jouer au foot-ball !

Pour les Présidents des Clubs locaux, cela sera pour eux je l'espère,  un immense honneur de pouvoir partager quelques moments avec la plus haute instance de foot européen. Pour les bénévoles des clubs aussi, cette rencontre devrait s'avérer être une réelle récompense en vertu de leur dévouement inlassable tout au long des saisons.

J'ai choisi deux anciennes photos pour illustrer mon propos. Des moments de gratitutde !




Toujours avec l'aide des Soldats du Feu !

Et si on continuait à regarder quelques photos des pompiers de Warneton.
C'était encore du temps de Jean Cappelle. 
Sur cette même place, autour du Monument aux Morts financés entièrement par les Warnetonnois au lendemain de la guerre 14-18, que les Mountches se rassemblent pour commémorer et se réjouir ensemble. 
Voici quelques clichés qui feront plaisir à bien des familles qui reconnaitront un des leurs.
Et surtout, n'hésitez point à commenter et identifier. Il suffit de cliquer sur "aucun commentaire" pour en ajouter. 









mardi 9 décembre 2014

On a inauguré, on inaugure encore…. !

Voici une trentaine d'années, les citoyens de la Ville de Comines-Warneton étaient sollicités à "donner quelque chose" pour financer la Stèle de la Libération : une colonne en pierre de France érigée juste à la frontière, au dessus du ruisseau des Rabecques. C'est là aussi où en 1944, un Soldat Libérateur pénétra trois mois après "Le Jour le plus long" en Belgique. Ce monument  fut réalisé par la firme Cazeaux d'Armentières.

Aujourd'hui, une ambiance à peu près semblable règne à Comines-Warneton. La ville s'apprète à installer un monument à St-Yvon, pour honorer… les Soldats du Front de 14-18 qui ont voulu s'accroder une Trève pour fraterniser et jouer au  foot-ball.

Voici quelques photos de l'érection de la Stèle de la Libération.







lundi 8 décembre 2014

Ils étaient là aussi, aux Mountches !

On reste à Warneton ?
Oui, évidemment, puisque c'est la cité des Mountches qui est traditionnellement à l'honneur toutes les premières semaines de décembre.
Aujourd'hui, le sujet traite d'autres souvenirs.  Ah bon ?  Lesquels ?
Ste-Barbe, fêtée le 4 décembre et choisie comme "Patronne des Pompiers".
Les photos présentées illustrent le corps des Sapeurs Pompiers, au temps où M. Willy Riem en était encore le commandant.  C'était aussi… avant les fusions de communes.
L'accoutrement des Soldats du Feu fait aussi plaisir à voir : je revois les pompiers dessinés par Hergé ("L'île noire").
Mêmes casques, mêmes tuyaux !
L'événement relatait une exposition du matériel des Sapeurs, ainsi qu'une grande manoeuvre exéutée le long du rivage de la Lys.








vendredi 5 décembre 2014

Les Mountches : la suite de mes vieilles photos


Voici une nouvelle série de photos noir-et-blanc pour, peut-être, vous y retrouver bien plus jeunes qu'aujourd'hui !   Et le temps passe si vite !  Heureux qui en profite !
C'est aussi la suite d'hier : les danseurs, le jet des Mountches, accueil musical par l'Harmonie.

A noter : M. Jean Cappelle, bourgmestre, avait l'honneur de jeter quelques trophées-mountches vers ses citoyens qui hurlaient, les bras tendus, plein d'espoir d'en attraper un seul !