mercredi 31 octobre 2018

Dans le silence,...on pense. Pas sur FaceBook !


En cette veille de Toussaint, tandis que les masques squelettiques sont rangés et les potirons grimés sur la figure des gosses sont disparus, il ne reste que quelques heures pour soigner, embellir, fleurir les tombes de nos proches.  De ceux qu'on a aimés et chéris jusqu'à leur dernier souffle.
Depuis plus de 60 ans, j'entretiens cette tradition annuelle d'aller porter des chrysanthèmes au cimetière du village; une balade que je prolonge au détour des allées en "saluant" d'une pensée respectueuse l'une ou l'autre figure locale que l'on a tous bien connue.  Et elles sont nombreuses. En lisant les noms sur les pierres tombales, c'est tout mon "Rétro-Viseur"  cérébral qui s'active et qui m'invite(rait) à écrire l'histoire de mon patelin avec ses ducasses, de ma rue avec ses petites boutiques,  de mes voisins avec leurs habitudes.
Les talus surmontés d'une croix, à la  pelouse d'honneur des Anciens Combattants, s'affaissent. Les dalles se fissurent. Les dates s'effacent. Ils sont tous partis, de même que leur famille.
Les bordures herbeuses ont disparu, le gravier a envahi toutes les allées, les parcelles. Le Round Up a maîtrisé tout ce qui pouvait être vert !
L'entrée délabrée d'autrefois a hérité d'un soin particulier, digne pour tous ceux qui y passeront pour leur dernier voyage.  Puis est apparu le colombarium qui ressemble à un beau livre ouvert où chaque page nous rappelle le visage et le nom de quelqu'un.  Ils sont là, des dizaines à me sourire en même temps !
Comme au milieu d'un choeur, l'aire de dispersion de cendres m'éblouit par sa blancheur et par le mystère que suscite ce "cimetière virtuel" : par l'incinération, les restes sont appelés à disparaître dans le temps,  par le vent, la pluie, l'infiltration et le retour à la terre. Ou à l'eau, dans l'océan.  Par contre, c'est le "jardin de la mémoire" de chacun qui doit en garder le souvenir.


Tout cela pour dire que mon cimetière est beau, bien entretenu, et plein de souvenirs.
On le doit tous à la Ville et à des gens comme Jackie qui autrefois, veillent à la propreté et à la bonne gestion du lieu de recueillement.





mardi 30 octobre 2018

Le protocole des Noces d'Or peut varier....


C'est au tour de la famille Lannoo de se regrouper autour de ses jubilaires.
Une noce d'or, dans la discrétion, où l'on reconnait notre ami bizétois Didier qui en est l'un des gendres.
Cette photo date d'il y a 20 ans,... tandis que beaucoup d'eau a coulé sous les ponts entretemps.

lundi 29 octobre 2018

Des jubilaires bien sympa !

Revoir cette photo fera plaisir à mon copain Dany Debacq, un ancien briqu'teux.  Sa moustache, noire sur la photo, est devenue toute grise, et toujours aussi épaisse. Un vrai solidaire de toutes les organisations associatives de son village.
Son père, qui fêtait ce jour-là, ses noces d'or avec toute la famille était un irrésistible vendeur de billets de tombola pour l'une ou l'autre bonne cause.  Mais surtout : du foot-ball et son quartier du Château Nonnet, où il n'y a jamais eu de château, à part l'enseigne d'un bistro.
Et sans oublier : mes hommages aux Dames tout aussi dévouées.

Détail d'il y a 20 ans : un crucifix trônait encore au beau milieu de la cheminée de la Maison Communale.
Et cela ne dérangeait personne ! 

samedi 27 octobre 2018

Il faut mettre les familles en or à l'honneur !

Excusez-moi.... je ne reviens pas sur le nom de la famille.
Pourtant, parmi cette assemblée célébrant une noce d'or à Ploegsteert, beaucoup de visages sont bien connus. On y reconnait des briqu'teux, des musiciens,...le bourgmestre, le facteur, et l' échevin des sports de l'époque. Ce dernier, de par sa taille, ne risquait pas de ne pas apparaître sur la photo.
Encore une photo pour laquelle j'ai réussi à mettre les membres de la famille en or, à l'honneur, autour des jubilaires, mais cette performance n'a pas duré à Comines.
J'aime aussi la déco de la salle des mariages, en 1999,  un médaillon en bas-relief du roi Albert  et de son épouse, la reine Elisabeth.
Ca y est, le nom me revient : s'agit-il des "Bouw" ?


vendredi 26 octobre 2018

Ils étaient fort connus !

Une autre noce d'or pour un mariage signé dans autour de 1949 !
Lui aimait le jeu de cartes. Elle appréciait le scrabble !
Les avez-vous reconnus ?




jeudi 25 octobre 2018

Pour se changer les idées...

Et bien oui... on en a bien besoin, de se changer les idées.
Les dés sont jetés. Les urnes ont parlé.  Les compromis sont faits. Les accords sont signés.
L'autorité communale de demain enfilera une veste d'une autre couleur : une tricolore. Parce que trois listes se sont aussitôt bien entendues pour passer à l'action et forcer un jeu de... chaises musicales.
J'espère pour nous, citoyens cominois, que nos représentants élus auront à coeur d'oeuvrer au mieux et en bonne collaboration; bien loin de l'image qu'a donné l'avalanche de commentaires médisants, grossiers ou injurieux dans tous les sens, écrits ça et là, au lendemain des élections.

Alors .... "Wait and see" ..... "Attendons de voir"...

Pour se changer les idées, j'ai remué mon panier d'archives pelliculaires et ressorti une série de souvenirs de... Noces d'Or, d'il y a une vingtaine d'années.  Une époque durant laquelle tout était  fait pour éviter que l'échevine de l'opposition soit présente et ainsi figurer sur la photo : la presse n'étant avertie de la cérémonie qu'à la "dernière minute" !
En conséquence, j'en profitais pour rassembler la famille autour des jubilaires ! Le mayeur n'avait plus qu'à se lever de son siège et venir se mettre sur la pointe des pieds, derrière le groupe.
Ce n'est qu'un détail mais qui avait l'avantage de mettre toute la famille à l'honneur.

Noces d'Or de Mme et le Dr Debaene, président de la fabrique d'église du Bizet. 


mercredi 24 octobre 2018

Il y a des haut et des bas...le PS n'y échappe pas !


Je l'ai rêvé ou l'ai-je bien lu ?
Sur le blog du PS Comines-Warneton, un papier est sorti, de la plume du seul et dernier conseiller communal sauvé en 2018,  pour annoncer la ferme intention du parti socialiste de le reformer tel qu'il était autrefois !  Un groupe soudé et solidaire mettant sur pied une multitude d'organisations orientées tantôt pour les enfants, (St-Nicolas, Carnaval), les Dames (Femmes Prévoyantes), les Pensionnés (repas de Noël), et j'en passe.

Pour aider les visiteurs à se souvenir de cette ambiance cordiale et fraternelle, l'idée m'est venue de ressortir quelques photos.
Ooh...   comme c'est loin tout ça !

Remise des diplômes de couturière aux Femmes Prévoyantes socialistes.   1973 ?
Carnaval des enfants prévoyants

Repas de Noël des adhérents au Parti

Remise des jouets lors de la Fête de St-Nicolas.

Campagne électorale : Guy Spitaels vient saluer les Bizétois lors du marché.  Il offre des éclairs aux... Français !
- "Qui est-ce ce monsieur ?"
Assemblée générale à la Maison du Peuple

Fête du 1er mai, dépôt de gerbes au Monument aux Morts, du Bizet





samedi 20 octobre 2018

Contents ou fiers ?

Aaah, !    Si le peintre Louis-Leopold Boilly (né en 1761 à La Bassée) pouvait revenir sur terre pour s'inspirer de l'ambiance cominoise sur réseaux "sociaux", il se délecterait probablement, au lendemain des élections et des accords conclus entre des élus, pour peindre avec un plaisir certain les différentes tronches qui ne manquent pas, pour les uns de se réjouir jubilatoirement, pour d'autres maudire tous ceux qui leur conviennent pas.

Selon moi, ce tableau.....   il l'a réalisé bien avant l'heure, !   Cela ressemblerait à ça .



vendredi 19 octobre 2018

C'est fait ! Comines-Warneton a son nouveau gouvernement !

On a beau dire "Vive la Démocratie !"
Nos bulletins glissés dans les urnes désignent les élus qui nous représentent et qui décideront de la gestion de la ville.
Ils et elles se sont choisi un compromis pour être majoritaire. Il faut le respecter !
Je souhaite à cette majorité "turquoise" (bleu + vert + un mélange) d'accomplir un beau et bon travail.
A l'image de ce dessin de  Daumier !


Humeur, humour,....

Avant de se farcir les "horreurs" d'Halloween, tandis que la ville est sur le qui-vive pour sa gestion future, tout en se souvenant qu'en 2012, lors de la campagne un parti voulait réduire à 2 le nombre de homes, il faut bien qu'un jour des relais doivent se mettre en place tout en assurant la continuité du bien-être de tous.
Une photo datant de 1990 est réapparue par hasard à l'écran et m'a fait sourire.
Je vous la propose en vous laissant penser ce que vous voulez.



lundi 15 octobre 2018

Vous voyez qui à la place de... ?

LUMIÈRE !
Les résultats électoraux étant ce qu'ils sont;  les sièges répartis aux cinq groupes;  les six candidats désignés pour se ceindre d'une écharpe...voilà donc qui a matière à discussion pour la formation d'un gouvernement communal.
Je me suis amusé à "copier-coller" les très nombreuses attributions échevinales et pour lesquelles la future coalition devra choisir un nom qui les assumera !
Qui fera quoi, parmi les nominés aux postes d'échevin(e)s, càd :  M-E Desbucquoit, A.Leeuwerck, Ph.Mouton, D. Soete, Cl. Vandenbroucke,  et JJ. Pieters devraient s'occuper de :

Administration générale;
Intervention - Relations publiques et internationales;
Etat Civil, Population, Elections
Pensions;
Gestion du service Etranger;
Sécurité - Police - Service 100 - Pompiers;
Sécurité routière - Mobilité;
Coopération du développement - Opération de Solidarité Nord-Sud;
Projets européens - Développement Local et Transversalité;
Relations avec le CPAS;
Intercommunalite;
Jeunesse et petite enfance;
Sports et loisirs;
Plaines de jeux et garderies;
Oeuvres sociales;
Affaires sociales et familiales;
Bien-être;
Opération de solidarité;
Egalité des chances;
Handicap;
Inter-génération;
Cérémonies et réceptions;
Citoyenneté;
Participation et animation de quartiers;
Propreté publique et fleurissement de la Ville;
Jumelage
3ème Âge ;
Environnement ;
Espaces verts et plantations – Concours Floral ;
Déchets et épuration ;
Urbanisme – Aménagement du Territoire – Rénovation urbaine – CCATM ;
Bâtiments communaux et patrimoine ;
Parc automobile et charroi ;
Installations liées à l’eau, au gaz et à l’électricité;
Ecoles communales et académies.
Finances ;
Travaux;
Logement ;
Economie – Commerce - Industrie ;
Gestion du personnel ;
Marchés – Foires - Ducasses ;
Société d'Histoire;
Cimetières.
Santé
Tourisme
Culture;
Agriculture;
Cultes;
Associations patriotiques et projets 14-18.

 Amusez-vous, pour le futur,  à trouver la bonne personne pour la bonne place.  

NB :  les couleurs différentes de cette liste indiquent les domaines attribués à la même personne du collège sortant. 

dimanche 14 octobre 2018

Advienne que pourra !


Avec beaucoup de délectation, j'ai croqué les cinq têtes de liste, au lendemain de ce débat mis sur pied à la MJC, par le MOC. Si deux groupes y étaient absents, les trois autres ont participé généreusement pour répondre, à l'unisson et ensemble,  aux questions proposées.
Cela fait trente ans qu'aujourd'hui, le citoyen se fait rabâcher les oreilles par cet exceptionnel Statut Spécial infligé à sa ville parce qu'elle est... enclavée et coincée entre la France, la Flandre et la Wallonie. Depuis toujours, les politiciens se demandent le pourquoi de cette mesure arbitraire gouvernementale de l'époque sauf...   les échevins issus de l'opposition qui ont, finalement, tirés les marrons du feu !
Aujourd'hui,  ce "statue" est toujours d'application et...peut-être que les avis changeront suivant les majorités à créer et les porte-feuilles à répartir.
Quelles qu'en soient les décisions qui se feront certainement attendre longtemps, ce seront les électeurs qui l'auront décidé ainsi !
Les dés sont jetés.
Les élus sont désignés.
Tout peut recommencer !

samedi 13 octobre 2018

Chaque citoyen devrait savoir, avant de voter....

Je vous propose un vieux dessin datant de 1994... réalisé au terme de la première mandature imposée par le Statut Spécial de Comines-Warneton décidé pour 1988.
Demain, on vote !
Des +  9000 suffrages qui seront valables, il faudra les répartir sur 5 paquets et non plus 3, comme il y a six ans.  Chaque paquet déterminera, selon un savant calcul,  le nombre de chaises attribuées à chacun des groupes.
Ensuite, par chaque liste, ceux et celles qui auront récolté le plus de votes nominatifs auront droit d' aller s'asseoir sur les sièges et pour présenter soit une majorité simple ou de s'entendre pour former une coalition majoritaire. La désignation du bourgmestre dépendra du meilleur score  au sein de la majorité qui s'est dégagée.

C'est compliqué, d'accord !  Mais la suppression, cette année en Wallonie,  du partage des votes en cases de tête n'a plus aucune influence sur la... 2e, la 3e ou la 4e place, dans une liste.
Reste à savoir la mixité 50/50 d'élus et élues se fera ?....  C'est l'électeur qui le décidera sans le vouloir !
Et l'électeur.... c'est la démocratie.
Et la démocratie, c'est le droit de donner son avis et.... de respecter la majorité qui s'est dégagée.



vendredi 12 octobre 2018

Une dernière pour la route !....

Ce montage sera mon dernier soutien à ma bru Angélique qui aura eu l'audace de s'aligner à cette compétition électorale, au sein de l'équipe majoritaire sortante. Comme "baptême"  pour cette "campagne", elle-même ne fut pas épargnée dans l'avalanche des commentaires vinaigres qui ont poussé bien des citoyens à l'écoeurement.
Au "Café des Comènotélé" force est de constater, tout comme pour les présidentielles françaises, que c'est un ultime "débat" qui fignole les suffrages. Quant aux programmes, aux projets, aux bilans, tout est passé à la trappe et n'ont plus eu d'importance pour décider de ce que sera les six ans à venir. La critique a prévalu !  (Tiens, quelle belle  rime !)

Je reviens à la petite balle jaune qui vole d'un côté à l'autre du court, en smash ou amorti, en revers ou en slice, mais, avec Palu, les lignes et les règles sont toujours respectées. De même que doit l'être le "fair-play".
Pour dimanche prochain, Angélique Paluzzano compte sur votre petite boule rouge que vous daignerez lui accorder.


mardi 9 octobre 2018

Comédienne...pour le plaisir de tous !

Aurait-elle à ce point le regard toujours hautain ?   Non, mais quand il le faut,... "elle sait faire avec !" comme on dit par chez nous !
Souvenir d'un rôle de directrice de maison de repos, interprété lors d'une comédie jouée autour de "Pissenlits".  
Bref, sur le plan enseignement et culturel, elle y va à fond !  C'est bon pour Comines-Warneton.


lundi 8 octobre 2018

the right person in the right place

Sur 18.000 habitants, 11.000 étaient potentiellement électeurs, 10.000 ont déposé leur bulletin, dont 1000 "blancs" ou nuls !    Sachez qu'en 2012, seulement 9372 votes exactement étaient valables !
Si vous doutez encore pour qui voter : son enthousiasme devrait vous convaincre !
Le 11e nom de la liste ACTION (sous le n° 14)


dimanche 7 octobre 2018

Les sportifs méritent leurs complexes.

Autrefois, le Mérite Sportif se décernait méritoirement,  au "singulier".
Aujoud'hui, la cérémonie des Mérites Sportifs, au pluriel, récompense généreusement beaucoup de sportifs, des plus jeunes aux plus âgés.
C'est tant mieux et... motivant !

samedi 6 octobre 2018

IL NE FAUT JAMAIS....


La plume acérée et authentique de notre amie journaliste Marie-France m'a suggéré d'affuter mon crayon pour croquer une facette de cette campagne,... autrement dit :  réaliser un dessin pour une expression que j'aime assez bien et qui est : "Il ne faut jamais cracher dans la soupe !"

A ma façon et par la dérision, j'espère avoir ainsi apporté un peu de piment au milieu de toutes ces diatribes lancées à la bonne franquette !

  

Se surpasser....pour viser le plus haut possible

Elle en a vu de toutes les couleurs... lors du Comin'Run
Elle s'est souvenu du sacrifice des milliers de vies... lors du Semi-Marathon du 11 novembre
Elle aime les cross de masse... surtout avec ses élèves pour les encourager...
"Come on... les gars, Allez, les filles !..."


vendredi 5 octobre 2018

Motivée ? Evidemment ! Sans cela...

Présidente du Tennis Club de Warneton et fière pour les 42 ans d'existence du TCW, elle évoque dorénavant avec plaisir les "Trois Cabanons" qui ont disparu. Il n'empêche que le club a quand même réussi à décrocher plusieurs titres de Champions de Belgique.
Comme quoi... tenacité et patience ne sont pas de vains mots pour elle ! En politique non plus !
Les railleries ne sont que temps perdu !


jeudi 4 octobre 2018

Une caricature vieille de 30 ans !

Peu avant l' année de 1988, je me suis laissé tenté par la réalisation d'une caricature du collège échevinal évoquant à l'époque, les dernières élections communales normales.
C'est un retour en arrière de 30 ans, et, sauf notre ami Jean Castrique, plus personne actuellement ne figure sur l'une ou l'autre liste.
Ce dessin représente surtout les derniers échevins qui ont été choisis au sein de la majorité élue à l'époque.
Seulement, à partir de 1988, le statut spécial unique et exceptionnel  pour Comines-Warneton modifia radicalement les règles pour la nomination des échevins. Ceux-ci pouvant provenir de la minorité, de l'opposition.
Cette énorme exception belge avait pour but de permettre à des citoyens flamands d'entrer dans le pouvoir communal. Une loi totalement inutile puisque jamais un seul citoyen néerlandophone ne fut élu, et aussi.... une loi qui bafoue encore aujourd'hui le sens du  mot EGALITÉ.
Si aujourd'hui, la population locale compte 25 à 30 % d'habitants Français, quel est le %tage de néerlandophones qui ne parlent pas français, à Comines-Warneton. 2 %, peut-être un peu plus ?
Cela n'empêche que les tracts électoraux se flamandisent.   Le contraire est strictement interdit à Oversijse, Lembeek, et d'autres communes de la périphérie bruxelloise malgré.... une petite moitié de francophones.




Avoir le sport à l'esprit !

Dans sa tête, le Sport peut se pratiquer selon trois objectifs :
- avec le goût de la compèt'  tout sachant Gagner avec modestie ou Perdre avec honneur.
- avec le soucis de garder la forme,  pour ne pas vieillir avant l'âge.
- avec l'esprit d'équipe pour rassembler les forces et les faiblesses de chacun et gagner ensemble !


mardi 2 octobre 2018

Action : Quatorze ! Onzième case !....à retenir !

Tout comme je soutiens mes petites-filles sportives, tant au tennis qu'à la gymnastique, afin qu'elles s'améliorent sans cesse, je supporte tout autant leur maman, ma bru Angélique Paluzzano, engagée dans cette compétition électorale qui se présentera, le 14 prochain, comme l' épreuve de qualification.