lundi 25 décembre 2017

Pendant la trève des confiseurs...

.... Regardez bien ces photos prises à des époques différentes.
Goutez  en même temps le charme d'un Noël blanc et  celui d'une authentique et belle drève de peupliers,  qui ont vécu et qui ne sont plus. La ville l'a baptisée "Drève des Rabecques". Bientôt, il faudra la renommer en "route Blague à tabac"








mercredi 20 décembre 2017

Rappelez-vous ce son et ces voix !

Si notre petite crèche a toujours fait partie du décor des fêtes de Noël  et de fin d'année,  puis-je vous proposer un cantique qu'il y a  + 60 ans, deux paroissiens de mon village, Henri Dupon ou Michel Dekee, interprétaient merveilleusement  a en faire trembler les murs de l'église St-André, en même temps, provoquer des frissons aux nombreux fidèles rassemblés pour la messe de minuit, après les 12 coups de gong.
Cliquez sur le clip et écoutez,... rappelez-vous en si vous vous souvenez de ces mémorables rendez-vous  !





A la demande de mon ami Michel (voir commentaire ci-dessous) qui nous prédit un Noël au balcon, écoutons "Douce Nuit", c'est tout aussi beau à réécouter.


vendredi 15 décembre 2017

Avant de vous montrer ma petite crèche !


Depuis quelques années, et sur les insistances des partisans de la laïcité,  l'installation de crèches dans les lieux publics pose problème. Enfin... je dis "problème" mais cela n'en est absolument pas un.
En quoi la représentation de cette petite famille, contrainte de passer la nuit dans une minable étable, et y faire dormir son enfant nouveau-né, dans une mangeoire à boeufs, peut déranger les agnostiques. Loin de moi l'idée de rappeler toute l'histoire de la nativité. A neuf jours de la fête de Noël, donnant le départ à ces tant attendus plaisirs .... d'hiver (sic), je vous représente une photo de la "Crèche de l'église du Bizet"... sponsorisée par les Briqueteries de Ploegsteert. C'était il y a 20 ans !
D'autre part, un ami  paroissien ploegsteertois qui nous fait toujours sourire,  me signale encore que  la crèche installée devant l'ancien presbytère, a été voulue par le Bourgmestre socialiste Albert Laroye de l'époque 1970.  La laïcité ? C'était de "foutre le paix !"
Comme quoi, pour reprendre l'expression "Touche pas à...", je voudrais rappeller à tous : "N'oubliez pas les traditions !"

samedi 2 décembre 2017

Ohé,... Chasseurs Ardennais de Wapi !


Pour goûter la notion du temps qui passe, et apprécier la durée d'un demi-siècle, il faut être septuagénaire. Ou presque !
En 1981, lorsque le village de Ploegsteert s'est mobilisé pour célébrer le 50e anniversaire de l'inauguration du Mémorial Britannique en 1931, les jeunes comitards que nous étions ne pouvaient pas s'imaginer la longueur de temps passé, depuis les lendemains de la guerre 14-18. On ne racontait pas. On ne savait rien.
Aujourd'hui, en 2017, ma curiosité exercée sur l'internet m'a fait  découvrir une page FaceBook d'un immense intérêt pour moi.  Le thème en est : "Groupe des Anciens du Premier Chasseurs Ardennais de Spich"
- "Mais bon sang, c'était ma caserne... en 1965 !". J'ai formulé ma demande d'adhésion.
Après que les administrateurs du groupe m'aient accepté, j'y passe un temps fou à admirer de vieilles photos, lire des anecdotes, raconter des souvenirs, à les partager et les compléter.

Le "Rétro-Viseur" se met donc en veille, ou plutôt, consacrera ses  notes à évoquer ce qu'était
"La vie facile du soldat en temps de paix".  A découvrir sur FaceBook à la page des anciens du 1er Bataillon des Chasseurs Ardennais de Spich, une caserne en Allemagne, qui n'existe plus et tombée en ruine.
Mais les souvenirs ressurgissent...utilement, car le service militaire a aussi disparu !  Les jeunes ne pourront pas savoir, non plus !