samedi 28 juillet 2018

Ce n'était pas un "selfie", mais une pose pour la postérité.

Ce plaisir d'aller fouiller dans mes archives photographiques m'oblige à croire que le temps passe bien vite !
Plus surprenant encore, sont les souvenirs qu'ont laissés ces personnalités en se dévouant pour la chose politique locale. Pour les plus mordus, mandats après mandats, ils parvinrent à remplir leur carrière en décrochant des écharpes, en initiant des projets, ou en les contrecarrant par opposition de principe. Bref, gérer et organiser de l'assistance à ceux qui en ont besoin.  Pour d'autres, ce ne fut qu'un passage furtif de six années au sein d'un conseil où la mission était d'hocher la tête dans un sens ou un autre en fonction des points à débattre lors des réunions.
Cela dit, cela ne m'empêche pas de tirer mon chapeau à tous ces citoyens qui, de quelque bord que ce soit, et de quelque manière qu'ils le firent, ont pris la misère des autres à bras le corps pour, non pas imiter le bon samaritain, mais pour trouver mille et une solutions aux gens dans la difficulté et qui ne trouvent pas la solution.

Cette photo a plus de 40 ans et nous remontre la composition du tout premier  C.P.A.S. de Comines-Warneton, au lendemain des élections communales qui concrétisèrent la fusion des C.A.P.  des cinq anciennes communes.
Je vous laisse le plaisir de reconnaitre ces élus, posant ensemble pour les partis chrétien, socialiste et libéral.  Ma dernière phrase est obsolète, mais tant pis, je la laisse.



vendredi 27 juillet 2018

Qui utilisera la salle des sports de Warneton ?

Encore un bon petit vieux cliché qui nous ramène, pour notre plaisir nostalgique,  une quarantaine d'années en arrière sans pour autant nous rajeunir.
La réunion se déroulait, en les années 70, dans la superbe salle du Conseil Communal de la ville de Warneton. On y voit une vingtaine de Mountches et de Bas-Mountches, tous investis dans l'un ou l'autre club sportif, réfléchir sérieusement sur l'ordre du jour qu'a proposé très certainement le Bourgmestre Jean Cappelle.  Dommage que l'on ne voit pas la table présidentielle de cette assemblée.

Ce fut une première occasion pour l'autorité communale d'écouter les désidératas des uns et des autres quant à l'utilisation future de cette toute nouvelle infrastructure sportive.
Selon une note écrite au verso du document,  pas moins de 8 associations étaient présentes.

Mais lesquelles ???  A vous de les repérer !


jeudi 26 juillet 2018

Les pavés reviendraient-ils à la mode ?

Qui pourra préciser l'endroit exact très connu d'où a été pris ce magnifique cliché nous remettant en mémoire une époque bien révolue !
C'était au temps où un train traversait régulièrement la route quelque peu dégradée sur un "passage à niveau" qui n'avait de niveau que le nom et qui, à bien observer la photo, ne disposait pas de barrières pour barrer la route et ainsi assurer la sécurité des quelques automobilistes fort peu soucieux de leurs amortisseurs à ressorts.

Combien d'années cette route est-elle restée dans cet état là ?  Quand a-t-on modifié les règles de priorité du carrefour ? Qui en avait la gestion et l'entretien,  la commune, la province, l'état... ou la région, ou les Chemins de fer ?

On a beau dire que "C'était mieux avant !"...  Il convient avant tout....  de se poser les bonnes questions, avant d'y répondre !  C'est un clin d'oeil !  


mardi 24 juillet 2018

Sortiront-ils les capes, les écharpes et le ruban ?

Méfiez-vous de ce que les médias vous racontent ou vous font lire. Comme par exemple ceci :
Les travaux ont été menés dare-dare pour construire et peaufiner cette salle de sports que les Mountches ont tellement attendue.
Pour preuve, permettez-moi de vous remettre sous le nez un article datant de juin 2012, quelques mois avant les élections communales et provenant du site de David K.  Il est signé, non pas de l'ancien premier ministre, mais de son homonyme, YL, fine plume bien connue du Nord-Eclair.

Cela dit, aujourd'hui, toujours à la veille des élections communales, les Mountches peuvent se réjouir de la diligence qui a été réservée aux travaux, pour ce grand chantier tant espéré. Maintenant, on en est aux dernières finitions. Il ne restera plus qu'à prévoir une date inaugurale, ceci afin de ne pas louper celle de la salle des Sports du Bizet qui n'a jamais eu lieu.

Pour poursuivre ma dernière note, voici quelques photos  relatant l'état d'avancement des travaux.






C'est quoi ça ?   Mais on n'a pas vu tout cela ? 
Bien sûr que non !   Ces quatre photos ont 43 ans d'âge !  Et quand tout fut terminé, les Mountches eurent droit à une inauguration en grandes pompes... comme on les aime à Comines-Warneton.
Le cliché ci-dessous permettra de se remettre en mémoire cette journée exceptionnelle de 1976.






dimanche 22 juillet 2018

Les sportifs de Warneton pourront être fiers de leur complexe.

Le Bourgmestre de l'époque, M. Jean Cappelle,  mayeur de Warneton avait tenu à inaugurer avec fastes la toute nouvelle salle de sports que les Mountches s'étaient payée de leurs propres deniers, juste avant la fusion des communes.
Grâce à cette réalisation, le Movoc put enfin jouer "en salle" ! Au lendemain de cette création, deux nouveaux clubs virent le jour : le Gym-club et le Tennis-Club.  Le CBP, club de basket ploegsteertois,  put heureusement disposer de cette infrastructure lors qu'il "monta" en nationale avec son Americain. Voilà pour les grandes lignes. Peut-être oublié-je un paragraphe ?
L'usage intensif du matériel, les normes sportives toujours plus exigeantes, le temps qui passe et qui use, le laxisme pour l'entretien, les dégradations anonymes, l'organisation de fêtes populaires.... ont rendu cette salle bien peu accueillante au fil du temps;  quel dommage !

Quarante-deux ans plus tard, la ville de Comines-Warneton annonce sur son site internet, non sans fierté,  que les travaux de rénovation et d'agrandissement de l'infrastructure sportive, promis depuis plus de 10 ans, touchent à leur fin. On y montre plusieurs photos qui témoignent d'un soin méticuleux pour les finitions et d'une réelle recherche d'efficacité pour la pratique des disciplines pratiquées à Warneton.

Les sportifs, jeunes et moins jeunes avec tous leurs comitards ont hâte de découvrir leur bonne salle, mieux adaptée et entièrement remise à  neuf, et espèrent se rencontrer fort amicalement lors d'un future journée inaugurale qui rencontrera, j'en suis certain, un vif succès ! Obligé pour octobre !

Voici deux photos qui permettront de comparer le vue arrière du bâtiment, ainsi que l'aspect que présentera le "club house"  qui, indéniablement, servira désormais de "carte de visite" pour la ville à  travers toute la Wallonie et le pays.

Ajout d'un "club house" plein sud, tout en lumière, et terrasse avec vue sur les courts extérieurs. 

Disparues, les trois cabanes délabrées qui servaient  de vestiaire,  de douche froide et  de rangement matériel. 

Le tout petit parking à l'accès difficile et sortie dangereuse sera sensiblement agrandi par l'abattage des arbres trop esquintés.





vendredi 20 juillet 2018

Un bonjour de Moscou du championnat d'Europe, tennis, 16 ans)

Grâce à FaceBook, nous venons de découvrir quelques photos de cet événement sportif exceptionnel auquel participe Emeline.   En voici trois : 




de G à D : Beau Deleu, Emeline De Witte, l'entraineur des demoiselles Bertrand Tinck, l'entraineur des garçons Julien Onclin,  Romain Faucon, Raphaël Collignon.

Si vous souhaitez en savoir plus : cliquez ici


mercredi 18 juillet 2018

Y a-t-il eu enquête publique ?

Si j'avais été "seigneur des Rabecques", pour autant que j'en eusse hérité les privilèges, j'aurais consulté mes notables préférés et ignoré les courageux paysans  avant de planifier ma place publique qui, (est-ce bien nécessaire de le rappeler),  s'est formée à la croisée de deux chemins justement là, où un brave flamand eut l'idée d'installer,  près d'une chapelle,  un estaminet à l'éloquente enseigne de "In den ploegstaart".

Ploegsteert, commune née en 1850 en se détachant de Warneton, s'est meurtrie horriblement des destructions de la guerre 14-18, et a reconstruit tout son bourg en forme de croix, avec, au centre, sa grand-place et sur laquelle on érigea un admirable Monument aux Morts pour honorer des citoyens, victimes tuées pour la patrie.



En 1930,  pour célébrer le centenaire de la Belgique, un arbre fut planté devant le perron de la Maison communale. Cette grand-place bien rectangulaire reçut son tout premier pavage trois décennies plus tard tout en la reformant ovale, avec en son centre un énorme lampadaire devant faire fuir tout cirques et chapiteaux.

Photo de la place sous la neige, par Martial De Campenaere


Question de point de vue : l'arbre du Centenaire encombre et gêne plus que le symbole qu'il représente aujourd'hui. 


Aujourd'hui, une rumeur se glisse dans mes oreilles m'apprenant "qu'on va rénover la place et déplacer le monument aux morts". Comme il n'y a jamais de fumée sans feu, je suppose que, oui, c'est en effet prévu d'autant plus qu'il se dit que le barbecue géant et le semi-marathon devraient bel et bien déménager, pour cause de travaux.
Mais quels seront ces travaux ? Quels aménagements nouveaux nous a-t-on réservés ?  "Vivre à Comines" n'en a jamais pipé mot.

Puisque c'est ainsi, et que ce grand projet de fin de législature semble devoir rester tabou, je me suis remis dans la peau de cet hypothétique "seigneur des Rabecques" pour imaginer MA "place des Rabecques" telle que je la verrais bien, refaite pour l'avenir, adaptée au trafic automobile, respectueuse du souvenir commémoratif voulu par nos anciens, et fonctionnelle à la vie ploegsteertoise.


Afin de d'assurer une meilleure sécurité pour les usagers de la route et la fluidité, un seul accès à la place, par le rond-point.  L'abattage de l'arbre gênant et suppression du réverbère central augmenterait le nombre d'aires de stationnement.  En rose, création de trottoirs avec bancs publics. Et enfin : on ne déplace pas le Monument.

Ai-je perdu mon temps à réfléchir à ce projet et le dessiner ?  Vous ai-je fait perdre le vôtre ?
On verra bien !

samedi 14 juillet 2018

Après-midi sportive en salon !

Le soleil peut darder ses rayons UV brûlants, cet après-midi, c'est mon "petit écran" tout plat et riche en couleurs qui retiendra mon attention.  Avec.... ces trois photos d'une autre époque devraient vous inviter à faire de même.
- Nadal - Djoko
- Les Diables
- Tour de France

Et une bonne fête nationale... avec une belle boulette dans le ciel !







jeudi 12 juillet 2018

Dans la campagne, y aura-t-il des vertes et des pas mûres.

Beau temps pour le porte à porte. Aujourd'hui... à la rencontre des citoyens. 
Notre groupe vit bien, il travaille très bien…l’entente est parfaite entre anciens et nouveaux…
Visite guidée dans une ambiance très sympathique! Farandoles, musiques et chants durant notre passage.
Toutes ces balivernes, dans quel but ? Il faut que les choses soient claires.
La vallée de la Lys est en pleine mutation industrielle et urbanistique. Si on laisse tout faire ce sera une catastrophe.


Ci-dessus, cinq phrases extraites de FaceBook écrites sur cinq "murs" différents, "politiques" pour être précis.
Nous sommes donc entrés en pleine campagne, déjà, par le biais de l'internet... ce qui nous fera une sérieuse économie de papier mais qui ne nous privera pas de millions de pixels souriant aux candidats et candidates.  Quant à la prose à lire, va-t-on devoir se contenter des programmes, rien que des programmes ?  Pour le reste... bla bla bla ! 

Pour se mettre dans l'ambiance, examinez ces photos qui ont servi, en leur temps, à présenter les candidats de deux listes, d'avant 2000 !

Serait-ce en 1994 ?

C'était en 1988
Hélas, je ne dispose pas de vieux clichés concernant le  PRL de l'époque, mais pour la subtile dérision de l'histoire qui se répète,  voici un de mes premiers dessins de presse mettant en scène le bourgmestre Deleu et deux échevins, Vandenbroucke et Casier.

Pour les Ecolo, un autre dessin (qui vaut mieux qu'un long discours)  nous remet en mémoire  un certain point de l'ordre du jour.  


Nous étions en février 1996. Au Conseil Communal, lors du vote du budget, l'échevin des Finances, JJVDB annonce de nouvelles taxes sur les antennes paraboliques. Pourquoi ? Parce qu'elles sont disgracieuses dans l'environnement. Il annonce aussi une augmentation du prix des sacs-poubelles. Le conseiller Ecolo, Francis VanMassenhove, qui n'a jamais approuvé le traitement des déchets à Comines, et donc la hausse de la taxe... (selon le caricaturiste) a sa petite idée sur le secours à apporter au pauvre échevin perché. Michel Adam (Action) ancien prof de math aura vite fait le calcul du nombre de sacs nécessaires pour amortir la chute. D'autre part, il fallait bien donner un coup de pouce au cablo-distributeur.

lundi 9 juillet 2018

Nous serons libérés d'un autre stress !



Cette photo piquée à Damien, prise devant la stèle du Bizet belge et du Bizet-France peut-elle témoigner de la bonne entente entre les habitants vivant de part et d'autre de notre Lys.
Nous entendrons, mardi soir, les hymnes nationaux de nos deux pays joués depuis la Russie, en guise de prélude à cette rencontre de foot, qui ne sera pas "amicale" mais bien disputée officiellement  et sportivement avec le fair-play qu'on apprécie. L'équipe gagnante sera la meilleure sinon, celle qui aura pu profiter d'un brin de chance supplémentaire.
A quoi donc peut tenir ce fantastique engouement pour nos couleurs et ce soutien fou pour nos joueurs  ?

Devant la stèle de la Libération, Français et Belges se souviennent de ce jour qui les libéra du joug nazi.
Demain soir, nous serons libérés d'un autre... stress !  Ce sera euphorique et... ce ne sera pas le fin du monde ! Même si c'est le titre mondial qui est en jeu !

samedi 7 juillet 2018

Qui l'emportera ?



J'ai beau bien regarder les Russes et les Croates, je me demande qui l'emportera.
Il reste deux minutes de jeu plus le temps additionnel,  il peut s'en passer des choses : tiens donc, voila le gardien en vert qui se tord de douleurs à la cuisse !  Est-ce une simulation ?  Une vraie crampe ?
Décidément, ce Mondial m'aura appris à me méfier des "manières".
Les supportrices, elles, semblent vraies !  Mais, il faut les voir... avec la fin du match. Car, après le coup de sifflet, la moitié des sourires va se transformer en larmes.

vendredi 6 juillet 2018

Aux tournois : tu gagnes ou tu rentres !

Pour conclure ma note d'hier, qui vous présentait le tableau des résultats et des matches du jour, la rencontre d'Emeline contre la Slovaque s'est soldée par une défaite.
Premier set : 6 - 0   !  Chaleur ?  Stressée ?  Emeline n'a pas gagné un seul jeu.
Deuxième set : 7 - 6 !  Ah !  Emeline a bien réagi et a failli renverser la tendance. Le score atteint 6 - 6 et débouche sur un tie-break de 7/4. Il suffit parfois d'un rien de malchance.



Emeline doit sortir du tournoi et peut rentrer à la maison !   C'est la règle des tournois !
A l'heure où j'écris ces lignes.... on peut éventuellement s'attendre à la même règle pour... la France et la Belgique !   A ce soir !


jeudi 5 juillet 2018

Avant qu'elle ne monte sur le court......

A l'heure où j'écris ces lignes, Emeline se prépare à monter sur le court de tennis du tournoi ITF , Juniors, à Bruchköbel (Allemagne)  pour jouer contre la Slovaque, tête de série N° 2.
Pour les supporters intéressés les compétitions tennistiques d'Emeline, voici  le tableau actualisé de ce tournoi où vous trouverez, non seulement les noms de toutes les participantes avec leur nationalité, mais aussi les résultats de notre Bas-Warnetonoise.

L'examen de tels tableaux ne devraient plus poser de problème : nous y sommes plongés avec... le Mondial en Russie et celui de Wimbledon !
En voilà un de plus !


mercredi 4 juillet 2018

Il en faut, des gens comme ça !

Samedi dernier, en début de la soirée des Gars de la Lys, le président Jeannot nous invite à la grande table à laquelle il était le seul... assis.
- "J'attends Ginette..." nous dit-il, la bouche pleine,  tout en dégustant une grosse pâtisserie servant à lui casser sa faim.
Nous savons tous que les rencontres avec Jeannot sont loin d'être ennuyeuses, autant pour la pertinence de ses avis souvent tonitruants que pour l'humour parfois graveleux dont il saupoudre ses souvenirs.



Ainsi, il m'a raconté une anecdote de la fin des années 70. Le club de foot-ball USBP venait de voir le jour et déjà son équipe de petits Diablotins devait aller jouer à Ypres, un déplacement à effectuer avec l'aide d'un parent.  Seulement,  la veille, ce papa eut un accident et sa voiture fut hors d'usage.
L'entraineur Jeannot, jamais à court de solutions face aux problèmes, décida d'embarquer ses onze petits joueurs + un, en réserve dans sa petite 2CV.
A peine parti de Ploegsteert, il tomba nez à nez avec la gendarmerie qui lui demanda la raison de cet embarquement franchement dangereux mais impératif pour honorer la rencontre prévue.
- "Un papa devait rouler aussi, mais sa voiture n'est plus disponible !  Et ces gosses doivent être à Ypres pour jouer leur match !  Vous ne pouvez pas, vous, les conduire à Ypres avec votre camionnette ?"
Bien embarrassé et compréhensif, le maréchal de logis lui répondit :
- "Va....Je n'ai rien vu !"
Ouf !... Jeannot sauta dans sa "deux chevaux" et appuya sur le champignon jusqu'Ypres.
Arrivés là-bas, les joyeux petits foot-balleurs  sortirent de la légendaire Citroën :  ils étaient.... TREIZE !
Il y en avait un de trop !    Bah bah bah....

mardi 3 juillet 2018

La Gym a fait son cinéma

Comme annoncé précédemment, voici quelques photos de cette soirée de fin de saison proposée par les Gymnastes féminines des "Gars de la Lys" de Ploegsteert.
Dernièrement, le club s'est vu l'honneur de pouvoir porter le qualificatif de "royal" pour ses 70 ans d'existence, un titre qui fut remis entre les mains de deux octogénaires : Jean Castrique, président depuis... 1973 et Christiane Aelbrecht,  membre dévouée depuis 1983.
Ce fut aussi l'occasion pour les actuels dirigeants du club d' offrir à la maman de Cathy un présent en guise de remerciement pour le travail fourni au bénéfice de l'association. Madame  Bequaert a exprimé en effet le souhait de débrayer.



dimanche 1 juillet 2018

De la déco ou de la sono ! Faut choisir !

Les murs ont été rafraichis.  C'est bau ! C'est vrai ! 
J'avoue ne pas être un habitué des réunions très festives qui se déroulent en la salle  "des sports"  à Ploegsteert.  Heureusement, ce "hall polyvalent" a, depuis sa création, été l'un des plus utilisés pour de nombreux rassemblements autres que sportifs.
En 1982, à peine construit, ce bâtiment fut enjolivé par une décoration picturale évoquant des disciplines sportives : neuf cercles colorés "qu'on ne voit même plus aujourd'hui".

Les généreux sponsors avaient leur pub de manière définitive, même pour
toutes les autres activités. 
Puis, dans le bas des murs, le basket, avec l'autorisation de Gilbert, colla directement ses panneaux publicitaires sur les murs afin de ne point devoir les ranger après chaque week-end joué à domicile.
Mais ce décor ne tint pas longtemps sous nos yeux, puisque l'on remarqua aussi que nos oreilles n'ont jamais bien capté  ni les discours rassembleurs, ni les mélodies des thé dansants ainsi que les disques entrainant lors du bal du bourgmestre. L'autorité décida alors de suspendre des immenses tentures vert sombre pour améliorer l'acoustique de la salle.  Tant pis pour les publicités dorénavant cachées et pour les oeuvres picturales réalisées par un jeune artiste ploegsteertois.
Les tentures, suspendues, enlevées, remises, retirées, rependues.
Que d'énergie dépensées ! 


Samedi dernier, lors de l'exhibition de fin de saison des "Gars de la Lys", les petites gymnastes nous offrirent de bien jolies chorégraphies répétées avec beaucoup de coeur, sur des musiques... qui ressemblaient plus à un tintamarre insupportable que nos sensibles ouïes ne pouvaient supporter.
Idem pour l' annonce des danses et pour les mots de remerciements prononcés dans le micro : inaudibles, incompréhensibles.  Dommage.
La cause  ?   Les grands rideaux qui atténuaient la sonorité tourbillonnante  et absorbaient les résonances étaient ôtés.  Envoyés à la lessive, peut-être ?
Allez savoir pourquoi !
Mais qu'importe, ce fut un bien belle fête de la gym' de Ploegsteert dont le dévouement et l'engagement des responsables sont admirables.

Je reviendrai avec d'autres photos sur cette belle réunion gymnique.