vendredi 29 mai 2015

Cette photo va vous intriguer !

En recherchant des négatifs bien précis pour un ami de FaceBook, dévoué pour faire Sourire des Cheveux Blancs, je déniche une autre pellicule qui me rend perplexe. Elle n'a rien à voir avec le but de ma recherche mais, même si elle est légèrement floue, j'y reconnais des demoiselles en "justaucorps", tenant un stick dans la main, avec, pour les accompagner, un garçon portant casoar et un drapeau avec mention "Warneton"… si je lis bien !
Question : y aurait-il existé un groupement de majorettes warnetonnoises ayant participé à un Concours ?


jeudi 28 mai 2015

Les RACCROC d'autrefois !

Au Bizet, si les signaleurs de la course du mercredi, très nombreux et heureusement dévoués, ont "raccroché" leur tunique bleue ou fluo,  avec leur brassard noir jaune rouge et leur signal C3, loin de moi l'idée de dire que l'an prochain, ils recevront leur… C4.  Absolument pas, car le président du Cyclo Club Bizétois, l'omniprésent et ponctuel  Dimitri, comptera encore sur eux pour, en 2016, à nouveau réussir les deux épreuves cyclistes annoncées par l'affiche de la kermesse.
Cette année, la course pour Elites  servit de "raccroc" à la ducasse bizétoise. Une belle conclusion, certes, mais qui doit nous faire réfléchir à propos de tout ce petit monde qui n'hésite pas à payer de sa personne pour assurer de une animation festive pour tout un village en fête !  Car…

"LE BENEVOLAT N'EST JAMAIS OBLIGATOIRE !"

Alors, il ne faut pas dire : "Y a qu'à…" ou 'C'est dommach' qu'y a pu…."
En parlant de "raccroc", et pour conclure sur une touche plus humoristique que nostalgique, permettez-moi de vous bombarder encore avec une série de photos prises lors des "Raccroc du Vendredi Soir", qui était surtout considéré, à l'époque, comme le "jour de Cafetiers",  cette soirée qui leur permettait de s'amuser aussi en "décompressant" par des parodies loufoques ou des pitreries rigolotes qui ne sont pas prêtes de s'oublier. Ah bon ?  Lesquelles !

Bon amusement !













Un tout petit cliché… dans le cadre des 75 ans du Collège

Une pellicule de… quand encore…. dites-moi ?
Il me semble reconnaitre la première demoiselle qui défile sur le podium de l' Ecole Professionnelle du Bizet, lors d'une fête de fin d'année, afin d' exhiber le savoir-faire des étudiantes en coupe et couture.
Si c'était sobre, n'était-ce point déjà de la Haute Couture ?

mardi 26 mai 2015

C'était avec Rémy et Daniel !

Ce mercredi, à 14 h 30, sera donné la départ de la traditionnelle course cycliste qu'on appelait autrefois : "Grand Prix des Commerçants".  Pour honorer la mémoire de deux membres disparus du Cyclo Club Bizétois, l'épreuve longue de 118 km a dorénavant  été baptisée "Grand Prix De Keirschieter - Cousin".
A notre tour, par l'intermédaire de vieilles photos prises à l'occasion des grands rendez-vous des amoureux de la petite reine, faisons les revivre accompagnés des supporters des vainqueurs, de demoiselles amoureuses du vélo, et des anciens champions dont on se souviendra des noms.
A vous de vous souvenir l'année et de revoir tant d'amis qui ne sont plus là !















lundi 25 mai 2015

Un bon petit défilé, plein de bonheur !

Voici un "Rétro-Viseur" spécial… qui ne scrute pas bien loin : hier !
Nous sommes Lundi de Pentecôte, en soirée… Je viens de terminer un petit clip-vidéo du cortège de la ducasse 2015, au Bizet.
On n'y voit guère la toute grosse foule patiente rassemblée sur les trottoirs ou assoifée et attablée aux terrasses disposées non pas à la queue-leu-leu, mais à la queue de charrue.
Par contre,  pour les spectateurs de mon quartier de la rue du Touquet qui ne se comptaient que par seulement deux dizaines, l'interprétation de jolis morceaux interprétés par tous les instruments à anche et à vent ont tous mérité une salve d'applaudissements moins bruyante certes que les roulements des percussions.
Et, à ce point de vue,… les voisins, les promeneurs et moi avons été généreux par le tapage répété des mains qui s'agitent et claquent de contentement.  Les musiciens aiment bien ce retour de politesse. Ils  nous le rendent par un sourire ou un clin d'oeil furtif, au risque de lancer une fausse note au plein milieu du concert-promenade !  Les chefs n'apprécient pas les canards et les perçoivent toujours en lançant un regard mécontent !  Heureusement, cela survient très très rarement !  Et tout est beau !


jeudi 21 mai 2015

La Boîte à Souvenirs… déborde !...

Après le sujet d'hier à propos de majorettes, et fort agréable à traiter, penchons-nous aujourd'hui sur un autre aspect de la ducasse bizétoise et de son defilé.
Bien évidemment, certaines mauvaises années, le cortège se concluait par un "Boff" émis avec une moue à peine dissimulée. Le public fort nombreux, massé en deux rangs fort désordonnés sur les trottoirs, espérait probablement voir gratuitement et sans applaudir, de talentueuses sociétés musicales étrangères,  des chars originaux jamais vus, des groupes hauts en couleurs exhibant leur folklore. Sans parler des sociétés de musique locales et voisines, toujours fidèles au défilé :  on les connait trop, celles-là, mais on les aime bien !
Il fut une année où le comité proposa une belle prime en francs belges à toutes associations ou… familles désireuses de venir étoffer le cortège. Cette initiative rencontra un succès inconstesté mais momentanné.
Surtout auprès des tenanciers des cafés jamais en manque d'idées,  qui réussirent avec leur clientèle assidue, à monter un char, à recruter des figurants, à les déguiser, et à offrir à la foule de spectateurs ammassés le long du parcours, une dérision amusante de la vie d'autrefois et celle qui nous entoure !

Voici une cocasse série de photos, non classées, récupérées au hasard de la Boîte à Souvenirs du Rétro-Viseur.  A vous, ami visiteur, de deviner les années et le groupe !

















mercredi 20 mai 2015

Sourires et Gambettes ! Le charme glamour des Majorettes !

Le Bizet, "tout petit hameau frontalier" qui sera en fête, bénéfiera-t-il, dimanche prochain, de la présence de coquettes Majorettes qui défileront dans un coloré cortège pour l'immense plaisir visuel d'un public venu de France, de Flandre, du Hainaut,… de Comines ?
Oui ? Non ?  J'ignore !
Seuls, les Régisseurs de Quartier et leur Directeur en connaissent la réponse. Mais voilà, celle-ci dépend d'un budget qu'on ... ou qu'on n'a pas !
Alors, on verra ! En attendant, regardons celles qui ont enjolivé les flonflons d'années précédentes ! Cela commence en… 1972… avec Martine !

Mais, je vous révélerai un truc que j'ai souvent expérimenté au risque d'entendre d'amusants qualificatifs  pas toujours flatteurs !
Bref, Si vous souhaitez capter la frimousse d'une Majorette à l'aide de votre smartphone, attirez d'abord son attention, invitez-la à sourire et puis, si vous en avez le cran, couchez-vous par terre pour la photographier en "contre-plongée" : sourire et gambettes résument le charme des Majorettes !

De ces ravissantes jeunes filles que l'on revoit ici, certaines sont cinquantenaires aujourd'hui si pas plus !  Je termine par une compliment  :  vous êtes toujours aussi jolies !















lundi 18 mai 2015

Qu'on se rassure, il n'y aura pas de Jet de Briques !

Depuis ce matin, les oriflammes aux couleurs cominoises parent les rues bizétoises.
Les convois et remorques des forains du Champ de Foire s'apprêtent à envahir la place du Marché !
Les Zones Bleues réservées au stationnement vont bientôt offrir leurs espaces aux terrasses d'à même la chaussée.
Si Le Bizet va vivre "au ralenti" de son activité commerciale habituelle, il va par contre "se mettre en foufelle" pour s'égayer musicalement et s'amuser au son de sa Fasam qui sera, comme d'habitude, infatigable !

Voici quelques photos de 1995.  C'était, il y a 20 ans, déjà !  Ou 19, je ne sais plus… puisqu'on est à la 19e fête de la Brique !