mercredi 21 juin 2017

10. A l'attention des traducteurs chevronnés

Une vieille pellicule à propos de la page d'un livre allemand que le Dr Lambelin considérait comme exceptionnelle. Ce bouquin trouva d'ailleurs sa place dans le Musée de Guerre et de Paix, de Messines.
On y parle, selon lui, de la fraternisation qui eut lieu à la Noël 1914. Extrait du journal du Chasseur du Gosslar, imprimé en écriture Fraktur, càd gothique allemand.  Donc, difficile à lire et comprendre. C'est mon cas. Sauf... un bout de phrase : "We are yours friends"
Pour les amateurs....bon amusement !




1 commentaire:

  1. ……. Il ne fallut pas longtemps, que nos hommes avaient les yeux qui semblaient briller tout comme les petits arbres illuminés avec des bougies. Principalement chez les Chasseurs bavarois, et chez ceux de l’Infanterie. Ce fut comme une illusion, quand quelqu’un a crié: « Je désire qu’avec mes camarades ce lieu devienne un Poste d’écoute, dont aucun n’en a encore imaginé. Déposons nos armes amicalement, nos tirs doivent cesser ». Ensuite, les Tommies sont arrivés, et l’on entendait un peu partout : « camarades ne tirez pas, nous sommes vos amis ». Des moments uniques. Aussi, quand notre capitaine semblait penser… et maintenant que faire ?....

    RépondreSupprimer