vendredi 27 janvier 2017

Une déclamation oubliée encore vraie… pour autant que….

Un enfant, au bout d'une route,
Trouva tout à coup deux chemins.
Il s'arrêta, rempli de doute,
Roulant son chapeau dans ses mains.

Fallait-il prendre à gauche, à droite,
Ou bien rester là jusqu'au soir ?
Sur un arbre, une planche étroite
Portait une inscription en noir.

Mais l'enfant ne savait pas lire,
Il eut beau se gratter le nez,
La planchette ne put lui dire :
«C'est par ici, petit, venez !»

Par bonheur, une paysanne
Vint et le tira d'embarras;
Elle lui dit : «Suis bien mon âne,
Et jamais tu ne te perdras !»

Le jeune enfant baissa la tête,
Et contre lui-même, il boudait,
D'être conduit par une bête,
Et d'être plus sot qu'un baudet.

Si tu veux connaître ta route,
Mon petit, quand tu seras grand,
Instruis-toi bien, car il en coûte,
De passer pour un ignorant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire